Manifestations contre l’extrême droite : des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans toute la France

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Manifestations contre l’extrême droite : des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans toute la France
Manifestations contre l’extrême droite : des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans toute la France Manifestations contre l’extrême droite : des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans toute la France (France 2)
Article rédigé par France 2 - E. Lagarde, S. Feydel, D. Basier, M. Delaunay, N. Dahan, T. Paga, T. Breton, M. Niewenglowski, L. Fourcault de Pavant, A. Lepinay, C. Le Calvé, P. Miette
France Télévisions
France 2
Ils étaient 250 000 à manifester contre l’extrême droite samedi 15 juin selon le ministère de l’Intérieur, un peu partout en France. Tous exprimaient leurs inquiétudes quant à la possibilité de voir le Rassemblement national accéder au pouvoir.

Dans les rues de la capitale, des dizaines de milliers de personnes ont répondu à l’appel contre le Rassemblement national. Les personnalités politiques affichent l’unité du Nouveau Front populaire, mais ce sont les syndicats qui mènent le cortège. La CFDT appelle à faire barrage. Dans la foule, des manifestants évoquent la nécessité de se rassembler, mais aussi leur inquiétude. "Je me rappelle très bien de 2002. (...) Depuis 20 ans, on a l’impression d’avoir dédiabolisé ce parti qui reste le même en réalité", dénonce un manifestant.

250 000 manifestants

Partout en France, dans 182 villes, les manifestations ont réuni 640 000 personnes selon la CGT, 250 000 selon la police. Il n’y avait pas que des habitués des manifestations. À Bordeaux (Gironde), le Nouveau Front populaire teste ses slogans dans la rue. Dans le cortège, on trouve toutes les composantes d la gauche. À Marseille (Bouches-du-Rhône), des jeunes mais aussi ceux qui ont la mémoire de l’extrême droite au pouvoir. Dans cette journée de mobilisation, on déplore quelques dégradations à Rennes (Ille-et-Vilaine) ou des tensions avec les forces de l’ordre comme à Nantes (Loire-Atlantique) et à Paris.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.