Législatives 2024 : une purge chez les Insoumis pour la sélection des candidats ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Législatives 2024 : une purge chez les Insoumis pour la sélection des candidats ?
Législatives 2024 : une purge chez les Insoumis pour la sélection des candidats ? Législatives 2024 : une purge chez les Insoumis pour la sélection des candidats ? (France 2)
Article rédigé par France 2 - C. Méral, S. Fel, L. Bourgoin, France 3 Amiens
France Télévisions
France 2
Il n’aura fallu attendre que 24 heures après la photo de famille du Nouveau Front populaire pour voir apparaître une fracture. À la manœuvre, Jean-Luc Mélenchon au sein de la France insoumise qui a souhaité ne pas renouveler l’investiture de plusieurs députés qui avaient exprimé des désaccords.

Alexis Corbière et Raquel Garrido, ces deux figures emblématiques de la France insoumise sont-elles en train de payer leurs critiques contre Jean-Luc Mélenchon ? Tous deux n’ont pas été investi par LFI dans leur circonscription, comme trois autres députés sortants. "C’est Jean-Luc Mélenchon qui a réglé un compte avec moi, avec mes amis", s’est insurgé Alexis Corbière, samedi 15 juin. Même discours chez Raquel Garrido qui a publié un message sur X “On me fait payer le crime de lèse-Mélenchon”.  

Les Verts comptent soutenir les candidats évincés

Ce sont des élus qui affirmaient leur désaccord avec la ligne du chef de file du mouvement. Ils lui reprochent un manque de démocratie. Au sein de LFI, certains ont dénoncé une "purge". "La décision qui a été prise n’est pas acceptable", a affirmé Clémentine Autain. EN cause : leur éviction d’un côté et, de l’autre, l’investiture par LFI d’Adrien Quatennens, député sortant condamné à quatre mois d’emprisonnement avec sursis pour violences conjugales. Les Verts comptent soutenir les députés évincés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.