Vidéo Manuel Valls battu aux législatives : le ministre Stanislas Guerini "salue son courage politique" et soutient Stéphane Vojetta face à la Nupes

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques "assume" ce choix de désormais soutenir le candidat dissident qui avait perdu l'investiture LREM au profit de Manuel Valls.

"Je veux saluer le courage politique" de Manuel Valls, battu dès le premier tour aux législatives dans la 5e circonscription des Français de l'étranger, a déclaré Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, lundi 6 juin sur franceinfo.

>> Législatives2022 : les Français résidant à l'étranger ont voté ce week-end pour le premier tour. les résultats dans notre direct.

"J'étais déçu pour lui, j'étais déçu pour nous parce que je suis cohérent, c'était le candidat de la majorité présidentielle. Je veux vraiment saluer son courage politique, sa volonté de servir à tout prix le pays, il l'exprime comme ça, c'est dans ses tripes, dans son sang et je crois que ça a beaucoup de valeur d'aller à l'élection", a-t-il commenté.

Tous derrière le dissident Stéphane Vojetta

Désormais, "le rassemblement se fera derrière Stéphane Vojetta", candidat dissident qui avait perdu l'investiture LREM au profit de Manuel Valls. "Bien entendu qu'on va le soutenir", a souligné Stanislas Guerini, disant "assumer" ce choix car "il faut le rassemblement". Le ministre est "convaincu qu'il pourra gagner" face au candidat de la Nupes, Renaud Le Berre, au second tour.

Stanislas Guerini a souvent visé la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) dans ses propos. Pour lui, ses candidats "font campagne pour que Jean-Luc Mélenchon soit Premier ministre avec le programme de Jean-Luc Mélenchon, c'est-à-dire la sortie déguisée de l'Europe, la sortie de l'Otan. Il faut parfois se pincer pour comprendre que c'est ça qui est proposé". Stanislas Guerini s'est adressé aux électeurs d'Emmanuel Macron à la présidentielle et leur a lancé : "Ne vous faites pas voler cette élection, venez voter !"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.