VIDEO. Législatives : "Il y a une forme d'injustice" pour les députés socialistes sortants, selon Christophe Castaner

L'ancien député socialiste, aujourd'hui porte-parole du gouvernement, estime que les frondeurs du PS ont "coupé la branche sur laquelle ils étaient assis".

FRANCE 2

La déferlante de la République en marche a emporté sur son passage de nombreux députés sortants socialistes au premier tour des législatives. "J'ai des amis députés sortants, au Parti socialiste en particulier, et donc je pense à eux", a assuré Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement et ancien député socialiste, dans les "4 vérités" sur France 2, lundi 12 juin.

>> Découvrez les résultats définitifs du premier tour des législatives dans notre direct

"Le Parti socialiste paye ses frondeurs"

"Il y a évidemment une forme d'injustice dans le mouvement politique car ils n'ont pas été battus par l'absence de travail qu'ils ont fait sur le terrain, certains n'ont pas été à la hauteur du rendez-vous, d'autres ont donné une énergie folle pendant ces cinq années", a développé celui qui arrive largement en tête dans les Alpes-de-Haute-Provence.

"Le Parti socialiste paye ses incohérences, il paye ses frondeurs, il paye ses divisions. Je pense que ce double langage permanent, ils le payent. Et d'ailleurs ces frondeurs qui pensaient qu'en tapant sur le gouvernement à Paris, ils pouvaient se faire réélire dans leur circonscription, ils se sont aperçus que non, il y a une logique politique et ils ont coupé la branche sur laquelle ils étaient assis", a conclu Christophe Castaner.

Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, à l\'Elysée le 7 juin 2017.
Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, à l'Elysée le 7 juin 2017. (BERTRAND GUAY / AFP)