Les résultats dans votre commune :

Naissance de la Nupes : "On ne s'unit pas avec n'importe qui pour faire n'importe quoi", dénonce l'ancienne ministre écologiste Corinne Lepage

L'ancienne ministre de l'Environnement de Jacques Chirac fustige l'union d'EELV avec la France insoumise et souhaite "recréer un mouvement écologiste" avec ceux qui ne se retrouvent pas dans la Nupes. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'ancienne ministre de l'Environnement fustige l'alliance d'EELV avec la France insoumise. (FABRICE COFFRINI / AFP)

"Le moment est venu de recréer un mouvement écologiste avec tous ceux qui ne se retrouvent pas dans cette démarche", a déclaré dimanche sur franceinfo Corinne Lepage, ancienne ministre de l'Environnement de Jacques Chirac et membre de Cap écologie, après le lancement officielle samedi de la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes).

>> Législatives 2022 : on vous explique tout sur la Nouvelle Union populaire écologique et sociale, conclue entre les principaux partis de gauche

L'ancienne candidate à l'élection présidentielle de 2002 affirme partager le point de vue des ses anciens camarades Daniel Cohn-Bendit, Jean-Paul Besset et José Bové, qui ont signé une tribune dans le journal Le Monde pour dénoncer l'accord avec La France insoumise, qu'ils qualifient "d'escroquerie".

"Que ce soit sur Poutine, sur les questions de laïcité, sur les questions européennes, ce n'est pas acceptable"

Corrine Lepage

à franceinfo

Selon elle, il fallait "peut-être" l'union pour les législatives, "mais on ne s'unit pas avec n'importe qui pour faire n'importe quoi".

"Où est le programme qui les réunit quand on renie à ce point les valeurs ?", interroge-t-elle, condamnant un "accord opportuniste" qui favorise des "intérêts de carrière immédiats" par rapport aux idées.

"L'aile gauche d'EELV a gagné" 

L'ancienne ministre estime que "l'aile gauche d'EELV a gagné" notamment à travers l'attitude de Sandrine Rousseau, finaliste de la primaire, qui a "fichu en l'air la campagne de Yannick Jadot".

"Yannick avait un programme d'une écologie dans laquelle nous sommes nombreux à nous retrouver", assure-t-elle, ajoutant que le parti est désormais face à une "scission". "Si nous sommes capables de nous retrouver pour construire une écologie pragmatique, qui donne envie, je suis sûr que de nombreux membres d'EELV viendront nous rejoindre", estime-t-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité des Elections Législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.