Législatives : la revanche des battus de la présidentielle

Sur le plateau du 20 Heures de France 2, Clément Le Goff analyse comment les élections législatives ont un goût de revanche de l'élection présidentielle.

Voir la vidéo
France 2

Les anciens candidats à l'Élysée sont nombreux à se présenter aux élections législatives. "Sur les onze candidats à l'élection présidentielle, sept sont à nouveau candidats aux législatives. Il y a d'abord les têtes d'affiche. Marine Le Pen est candidate pour la troisième fois dans le Pas-de-Calais, à Hénin-Beaumont où elle a obtenu plus de 58% des voix à la présidentielle. Jean-Luc Mélenchon a lui choisi les Bouches-du-Rhône et Marseille où il est arrivé en tête il y a un mois avec 39% des voix", rappelle Clément Le Goff en plateau.

Des scrutins serrés

Les scrutins sont plus serrés pour trois candidats à leur propre succession. "Benoît Hamon, député des Yvelines depuis cinq ans. Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne depuis vingt ans. Et puis Jean Lassalle dans les Pyrénées-Atlantiques, département où il a obtenu 7,6% à la présidentielle. Il y a des chances très réduites enfin pour François Asselineau en Seine-Saint-Denis. Il y a obtenu son meilleur score il y a un mois : 1,6%. Et pour Nathalie Arthaud, dans le même département, candidate pour la deuxième fois dans une circonscription où elle avait obtenu 2,5% des voix en 2012", détaille le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT