Cet article date de plus de deux ans.

Législatives 2022 : ce qui bloque toujours entre socialistes et insoumis

Publié Mis à jour
Législatives 2022 : ce qui bloque toujours entre socialistes et insoumis
Législatives 2022 : ce qui bloque toujours entre socialistes et insoumis Législatives 2022 : ce qui bloque toujours entre socialistes et insoumis
Article rédigé par franceinfo - A. Peyrout
France Télévisions

Tandis que La France insoumise et Europe-Ecologie-Les-Verts sont parvenus à un accord, le Parti Socialiste négocie toujours avec celui de Jean-Luc Mélenchon, notamment en ce qui concerne le nombre de circonscriptions attribuées aux socialistes.

Les négociations se poursuivent à gauche en vue des élections législatives. Après l’accord avec les Verts, c’est au tour du PS de dialoguer avec les Insoumis. Mais pourquoi est-ce si long et qu’est-ce qui bloque encore ? "On a vu toute la journée les allées et venues des socialistes et à 21h10, lundi 2 mai, nous avons eu une sortie provisoire des négociations de Pierre Jouvet, le négociateur en chef du PS", explique Alexandre Peyrout depuis le plateau du 23h de franceinfo. "Nous souhaitons que l’ensemble des forces de gauche et écologistes soient présentes. C’est la condition de la victoire", a ainsi souligné le socialiste.

Divergences sur les circonscriptions

"Avant de parvenir à un accord, il y a deux obstacles majeurs. D’abord, la question de l’Europe et cette notion de désobéissance européenne qui ne plaît pas à Olivier Faure. Il y a aussi la question des circonscriptions. LFI en proposerait environ 50 au PS, qui en réclame environ 70. L’enjeu pour le PS est de sauver ses députés sortants", souligne Alexandre Peyrout. "La journée de demain risque de ressembler encore une fois à celle d’aujourd’hui", conclut-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.