Cet article date de plus d'un an.

Infographies Résultats des législatives 2022 : nombre de voix, de candidats qualifiés... Trois enseignements à tirer du premier tour

Article rédigé par franceinfo - Lise Kiennemann
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Une électrice glisse un bulletin dans l'urne lors du premier tour des élections législatives, à Bourg-lès-Valence (Drôme), le 12 juin 2022. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)

L'écart entre la majorité présidentielle et l'alliance de la gauche ne tient qu'à quelques milliers de voix. Mais les scores du premier tour permettent de constater que la coalition des soutiens d'Emmanuel Macron l'emporte sur d'autres tableaux.

Qui sort gagnant du premier tour des élections législatives ? "Le parti présidentiel est battu et défait", estimait Jean-Luc Mélenchon, le leader de la Nupes, dimanche 12 juin. Mais Olivia Grégoire, la porte-parole du gouvernement, s'est félicitée que la majorité présidentielle soit "présente dans une écrasante majorité de circonscriptions" au second tour.

>> Suivez la suite de la campagne d'entre-deux-tours dans notre direct

Nombre de voix au niveau national, de qualifications au second tour, de candidats arrivés en tête... Plusieurs critères permettent de mesurer la réussite d'une formation politique, et de départager l'union des partis de gauche et la coalition des soutiens d'Emmanuel Macron. Franceinfo revient, graphiques à l'appui, sur les résultats du premier tour.

La Nupes et Ensemble ! au coude-à-coude en nombre de voix

Au niveau national, la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) et Ensemble !, la coalition de la majorité présidentielle, font presque jeu égal, en récoltant respectivement 25,78% et 25,75% des suffrages. Seules 6 668 voix les séparent. Franceinfo a choisi d'intégrer au résultat de la Nupes deux candidats comptabilisés comme "divers gauche" par le ministère de l'Intérieur, pour des raisons que nous expliquons à la fin de cet article. Les résultats communiqués lundi par le ministère, qui donnaient une légère avance à Ensemble !, ont été immédiatement contestés par les leaders de la Nupes, convaincus de l'avoir emporté.

>> Législatives 2022 : on vous explique pourquoi la Nupes dénonce une manipulation des résultats par le ministère de l'Intérieur

Ces deux partis devancent nettement le Rassemblement national, qui totalise 18,68% des voix, et le bloc de droite (Les Républicains, UDI et divers droite) qui a obtenu 13,63% des suffrages.

Les autres forces politiques sont toutes en dessous des 5% – 4,24% pour Reconquête !, 3,57% pour les candidats divers gauche, 2,67% pour ceux classés en tant que divers écologistes.

Ensemble ! a réussi à qualifier le plus de candidats au second tour

Ces chiffres nationaux ne sont cependant pas suffisants pour rendre compte des résultats du scrutin. Les législatives ne se composent en effet pas d'une, mais de 577 élections se déroulant dans les 577 circonscriptions françaises et permettant de désigner les 577 députés qui siégeront à l'Assemblée.

Pour rappel, afin d'être qualifié au second tour, un candidat devait arriver en première ou en deuxième position, ou réunir les suffrages de plus de 12,5% des inscrits de sa circonscription. Dès lors, quels sont les groupes politiques qui sont parvenus à qualifier des candidats dans le plus de circonscriptions ? Ensemble ! aura un candidat dans 417 circonscriptions au second tour tandis que la Nupes en comptera 382, soit 35 de moins. C'est nettement plus que les partis de droite qui n'ont qualifié que 208 candidats. Le Rassemblement national, lui, se maintient dans 91 circonscriptions.

Un candidat de la majorité présidentielle (Yannick Favennec en Mayenne) et quatre candidats de la Nupes (Alexis Corbière en Seine-Saint-Denis, Danièle Obono, Sophia Chikirou et Sarah Legrain à Paris) ont été élus dès le premier tour. Nous les avons tout de même inclus dans le décompte des candidats qualifiés pour le second tour.

Ensemble ! termine en tête dans le plus grand nombre de circonscriptions

Si l'on observe le nombre de candidats arrivés en tête à l'issue du premier tour, c'est encore la majorité présidentielle qui domine. Ses candidats ont totalisé le plus grand nombre de voix dans 201 circonscriptions. C'est légèrement plus que l'alliance de la gauche et des écologistes, avec 189 candidats en tête.

 

Comment expliquer les chiffres présentés par franceinfo ?

Face aux résultats revendiqués par la Nupes, qui divergent de ceux présentés par le ministère de l'Intérieur, franceinfo a décidé de se pencher sur la répartition des voix au premier tour des élections législatives. En cause : des candidats en Outre-Mer et en Corse non pris en compte sous la bannière Nupes par le ministère, ainsi que trois candidats dans l'Hexagone également comptabilisés comme "divers gauche".

Franceinfo a choisi de se référer à la liste officielle de candidats transmise par la Nupes au ministère avant le premier tour. Cette dernière ne comprenait pas de candidats ultramarins et corses, faute d'accord national passé avec les partis de gauche locaux dans ces territoires.

Cette liste comprenait en revanche trois candidats hexagonaux non comptabilisés par le ministère au motif qu'ils auraient "déclaré vouloir renoncer à cette investiture". Il s'agit d'Hervé Saulignac (1ère circonscription de l'Ardèche), de Joël Aviragnet (8e circonscription de Haute-Garonne) et de Dominique Potier (5e circonscription de Meurthe-et-Moselle). Tous trois sont en position d'être élus députés au second tour. Nous les avons interrogés afin d'attribuer leur score de la manière la plus juste : Hervé Saulignac et Joël Aviragnet se déclarent rattachés à la Nupes, mais Dominique Potier assure s'être déclaré "divers gauche" auprès de la préfecture.

Nous avons également sollicité les trois autres principales formations politiques (Ensemble !, le RN et LR), qui nous ont assuré ne pas avoir observé de divergence entre leur liste de candidats et les étiquettes du ministère. Le cas de Damien Abad, classé "divers droite" malgré son statut de ministre, a notamment été évoqué. LREM nous a confirmé qu'il n'avait pas été investi dans le cadre d'Ensemble !

Franceinfo compte donc deux candidats supplémentaires sous la bannière Nupes au soir du premier tour, Hervé Saulignac et Joël Aviragnet. Les deux coalitions restent dans un mouchoir de poche, celle de gauche devançant la majorité présidentielle de 6 668 voix. Les scores nationaux sont de 25,78% pour la Nupes et 25,75% pour Ensemble !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.