Infographie Législatives 2022 : voici les résultats définitifs et la composition de la nouvelle Assemblée nationale

La coalition macroniste n'obtient qu'une majorité relative alors que la Nupes remporte 133 sièges. Le Rassemblement national réalise un score historique en obtenant 89 députés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.

Un bouleversement à l'Assemblée nationale. A l'issue du second tour des élections législatives, dimanche 19 juin, la coalition des partis qui soutiennent Emmanuel Macron, Ensemble !, ne disposera que d'une majorité relative dans l'Hémicycle, avec 245 sièges, selon les résultats définitifs publiés par le ministère de l'Intérieur. Dans le détail, La République en marche (qui doit changer son nom en Renaissance) décroche 170 sièges, le MoDem en obtient 76, Horizons (le parti d'Edouard Philippe), 26 et le Parti radical 3.

>> Retrouvez les scores près de chez vous dans notre moteur de recherche

La Nupes, l'alliance des principaux partis de gauche, devient de son côté la deuxième force politique de l'Assemblée, avec 133 députés, selon nos calculs* : 72 pour La France insoumise, 26 pour le Parti socialiste, 23 pour les écologistes et 12 pour le Parti communiste français. S'ajoutent 20 députés classés comme divers gauche, mais qui devraient siéger avec ces partis (les candidats de gauche en Corse et en outre-mer n'étaient pas inclus dans cette coalition).

>> Législatives 2022 : suivez notre direct au lendemain du second tour

Ce résultat ne suffit pas pour obtenir la majorité que visait Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France insoumise, qui ne sera pas désigné Premier ministre. Mais le bloc de gauche sera mieux représenté que lors de la précédente législature.

LR n'est plus le principal groupe d'opposition

L'extrême droite réalise une progression spectaculaire. Le Rassemblement national décroche 89 sièges. Jamais le RN ou son prédécesseur, le Front national, n'avaient compté plus de 35 députés (c'était en 1986). En 2017, le parti d'extrême droite en comptait huit, ce qui ne lui avait pas permis de disposer d'un groupe parlementaire, dont le seuil de constitution est fixé à 15 élus.

Le bloc de droite, composé des Républicains, de l'UDI et des divers droite, comptera pour sa part 74 sièges. LR, qui comptait plus d'une centaine de députés, perd sa place de principal groupe de l'opposition. 

* Franceinfo a opéré différentes vérifications et a décidé d'intégrer dans les rangs de la Nupes deux candidats étiquetés divers gauche par le ministère de l'Intérieur. Contrairement aux chiffres du ministère, les projections en sièges de la Nupes comptabilisent donc, dans cet Hémicycle, les députés Joël Aviragnet et Hervé Saulignac. Toutes nos explications se trouvent dans cet article.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité des Elections Législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.