Élections législatives 2024 : le programme économique de Jordan Bardella décrypté

À six jours du premier tour des élections législatives, à son tour, le RN a présenté lundi son programme détaillé. Selon le président du Rassemblement national (RN), Jordan Bardella, le parti “est prêt à gouverner”.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Jordan Bardella prononce un discours pour présenter les priorités du "gouvernement d'unité nationale" en cas de majorité lors des élections législatives, à Paris, le 24 juin 2024. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Son programme se présente en deux temps, le premier concerne le temps des urgences, jusqu'à l'automne, avant de basculer dans celui des réformes. Son discours très axé sur l'économie a permis d’apporter plusieurs clarifications de ses positions.

Face aux critiques sur ses positions, pas toujours claires, ces dernières semaines, Jordan Bardella "clarifie" son projet sur l'âge de départ à la retraite. Sa priorité concerne les carrières longues. Pour ces travailleurs qui exercent souvent des métiers difficiles, il promet d'agir vite : "À compter de l’automne, ceux qui ont commencé à travailler avant 20 ans et qui ont 40 annuités pourraient partir à 60 ans." Cette proposition est en réalité très proche du dispositif existant.

Pour les autres futurs retraités, le candidat à Matignon assure que le RN souhaite abroger la réforme des retraites d'Emmanuel Macron. Il juge cette réforme "injuste socialement et inefficace économiquement". Il entend donc ramener progressivement l'âge légal de départ à 62 ans, au lieu de 64. Mais, le calendrier de mise en œuvre dépendra de l'audit des finances publiques, voulu par le RN s'il remporte les élections.

Des mesures pour le pouvoir d'achat

Sans attendre les conclusions de l’audit, Jordan Bardella promet des mesures rapides notamment sur le pouvoir d’achat qu’il affiche comme la grande priorité. L’objectif du RN est de faire baisser les factures d'énergie, dès cet été, grâce à un projet de loi de finance rectificatif.

Jordan Bardella promet une baisse de la TVA sur l'électricité, le gaz, le fioul et les carburants : elle passerait de 20% aujourd'hui, à 5,5%. D'après le président du RN, cette mesure coûterait sept milliards d'euros pour la fin de l'année (2024), puis 12 milliards environ par an.

Ces derniers mois, le parti d'extrême droite promettait aussi de supprimer la TVA sur une centaine de produits de première nécessité, sur l’alimentaire principalement. Mais, ce n'est pas pour tout de suite. Le programme publié aujourd'hui par le parti précise, ce serait "en cas de forte inflation".

Enfin, pour provoquer des augmentations de salaires, pour ceux qui gagnent jusqu'à trois fois le SMIC , le Rassemblement national propose d'exonérer les entreprises de cotisations patronales, sur cette augmentation, pendant 3 à 5 ans.

Le financement du programme économique du RN

Jordan Bardella ne donne pas de financement global de son programme de gouvernement. Il renvoie une nouvelle fois à l'audit sur les comptes de la nation. Cette revue "ligne à ligne" qui doit montrer selon ce dernier "comment Emmanuel Macron a organisé la mise en quasi-faillite des comptes".

Le président du RN identifie déjà des postes de dépenses à rayer pour faire des économies. Il veut d'abord supprimer certaines niches fiscales coûteuses et "arrêter ce qui favorise l'immigration légale ou illégale". Le programme du RN prévoit ainsi de réserver les aides sociales aux citoyens français.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.