Législatives 2024 : les partis misent sur le pouvoir d’achat

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
À deux semaines des élections législatives, les différentes formations politiques ajustent leur proposition sur le pouvoir d'achat. Un domaine qui est scruté de près par les Français.
Législatives 2024 : les partis misent sur le pouvoir d’achat À deux semaines des élections législatives, les différentes formations politiques ajustent leur proposition sur le pouvoir d'achat. Un domaine qui est scruté de près par les Français. (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - C. Adriaens-Allemand, L. Bensimon, A. Girault-Carlier, C. Rigeade, A. Bouville, L. Bourgoin
France Télévisions
franceinfo
À deux semaines des élections législatives, les différentes formations politiques ajustent leur proposition sur le pouvoir d'achat. Un domaine qui est scruté de près par les Français.

Les principaux partis proposent un cortège de mesures proposées sur le pouvoir d'achat. Priorité numéro 1 : faire baisser le coût de l’énergie. Le président du Rassemblement national veut faire passer la TVA sur l’électricité de 20% à 5,5% et agir au niveau européen. De son côté, la majorité présidentielle promet de faire baisser la facture des entreprises et des particuliers de 15% dès l’hiver prochain. Le Nouveau Front populaire veut supprimer la "taxe Macron" sur l’électricité.

Des classes sociales ciblées

Deuxième priorité : l’augmentation des salaires et la baisse des cotisations sociales. Le Premier ministre Gabriel Attal a promis l’élargissement de la prime de pouvoir d’achat et le relèvement du plafond de 3 000 à 10 000 euros par an. Pour se démarquer, la gauche mise sur l’augmentation du Smic à 1 600 euros nets quand l’extrême droite promet une hausse des salaires de 10% par des exonérations de charges. Chaque camp cible une classe sociale en particulier. Les Républicains ont aussi donné quelques pistes avec la baisse des cotisations sociales des entreprises et l’augmentation des salaires nets. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.