Législatives 2024 : Damien Abad candidat à sa réélection dans l'Ain, malgré sa mise en examen pour tentative de viol

L'ex-ministre des Solidarités se présente "sans étiquette" mais assure avoir le soutien de la majorité présidentielle.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le député Renaissance Damien Abad (au centre) lors des questions au gouvernement, le 13 décembre 2022. (JULIETTE AVOT / SIPA)

L'éphémère ministre Damien Abad, mis en examen pour tentative de viol, a confirmé jeudi 13 mai à l'AFP qu'il se représentera dans sa circonscription de l'Ain, où le Rassemblement national est arrivé largement en tête lors des élections européennes. "Je pars en candidat divers droite sans étiquette", fait savoir le député apparenté Renaissance à l'AFP, confirmant une information de La Voix de l'Ain.

Damien Abad assure cependant avoir le soutien de la majorité présidentielle. Une responsable locale du groupe Renaissance a confirmé à l'AFP que le parti ne présenterait pas de candidat face à lui.

Ancien président du groupe Les Républicains à l'Assemblée, Damien Abad avait été nommé, en mai 2022, ministre des Solidarités, de l'autonomie et des personnes handicapées dans le gouvernement d'Elisabeth Borne. A l'époque, cette nomination a représenté une prise de guerre du président Emmanuel Macron à droite. Puis il avait été réélu député de l'Ain en juin 2022.

Dans la tourmente après des accusations de violences sexuelles, il avait quitté l'exécutif début juillet 2022 à l'occasion d'un remaniement. En mai 2024, il a été mis en examen pour tentative de viol, pour "des faits susceptibles d'avoir été commis en 2010" avait alors précisé le parquet de Paris, sur l'une de ses trois accusatrices et placé sous le statut de témoin assisté pour les deux autres. Il était resté membre du groupe Renaissance à l'Assemblée, mais ne pouvait plus s'exprimer au nom de celui-ci.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.