Accusations de viols contre Damien Abad

Résumé de la rubrique

Damien Abad, le ministre des Solidarités du gouvernement d'Elisabeth Borne, est accusé de viols par deux femmes. L'affaire met le gouvernement tout juste constitué dans l'embarras, à trois semaines des élections législatives cruciales pour la majorité présidentielle d'Emmanuel Macron. Les faits révélés par Médiapart, samedi 21 mai 2022, remontent à 2010 et 2011. Le média fait état d'un signalement à ce sujet adressé à La République en marche (LREM) et Les Républicains (LR) le 16 mai et au procureur de la République, resté jusque-là sans réponse des deux partis en question. Le parquet de Paris a confirmé avoir "été destinataire le 20 mai d'un signalement émanant de l'Observatoire des violences sexistes et sexuelles", créé en février par des féministes à l'origine du mouvement #MeTooPolitique. "Je conteste avec la plus grande force ces accusations de violences sexuelles", a réagi de son côté Damien Abad, ex-président des députés LR. "Ces accusations relatent des actes ou des gestes qui me sont tout simplement impossibles à raison de mon handicap", s'est par ailleurs défendu Damien Abad, atteint d'une maladie rare, l'arthrogrypose, qui bloque ses articulations et réduit sa mobilité. Le parquet de Paris a confirmé "qu'une première plainte déposée pour des faits de viol a été classée sans suite le 6 avril 2012 du fait de la carence de la plaignante". Et qu'une "deuxième plainte déposée par la même plaignante pour les mêmes faits a été classée sans suite le 5 décembre 2017, après une enquête préliminaire, faute d'infraction suffisamment caractérisée".