Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Les démocraties en Europe vues par Elisabeth Morin-Chartier, députée européenne

Députée européenne depuis douze ans, elle quitte l’arène politique et livre ses réflexions sur les différents régimes politiques de l’Union européenne. C'est lors de sa dernière session au Parlement européen, à Strasbourg, qu'Elisabeth Morin-Chartier a répondu aux questions de Véronique Auger pour le magazine "Avenue de l'Europe".

AVENUE DE L'EUROPE / FRANCE 3

Si Elisabeth Morin-Chartier, après douze ans de mandat au Parlement européen, devait choisir un système politique parmi ceux de nos voisins, ce serait lequel ? L'invitée d'"Avenue de l'Europe" avoue "un faible pour les démocraties scandinaves, parce qu'au-delà de la transparence, il y a l'égalité des citoyens – ils ont du pouvoir : ils peuvent s'exprimer et ils sont écoutés – et une véritable égalité entre hommes et femmes, ainsi qu'une vraie protection sociale".

Les reportages du magazine en Allemagne, en Finlande et aux Pays-Bas donnent des exemples de gouvernements de coalition axés sur le consensus. Pourquoi n'est-ce pas possible en France ? Est-ce dû à l'élection des députés à la proportionnelle dans ces pays ? "Le système français : vous êtes dans la majorité, vous avez raison. Vous êtes dans l’opposition, vous avez tort. Je préfère des majorités qui se font sur la construction d'un consensus, sur des communautés d'idées. Ça demande plus de dialogue, mais ça vous donne des systèmes démocratiques beaucoup plus solides." 

De la nécessité d'une éducation citoyenne

Le référendum est-il un véritable outil de démocratie ? "Ça le serait s'il était précédé d'une véritable éducation citoyenne, dès l'école maternelle, primaire, avec des enseignants formés." En Allemagne, une éducation civique dès le plus jeune âge a ainsi permis de façonner un Bundestag dont le fonctionnement n'est "plus du tout le même que celui notre Assemblée nationale"...

La Grande-Bretagne, un modèle de démocratie qui prend l'eau ? Le Parlement a-t-il un vrai pouvoir ? Comment faire respecter l'Etat de droit dans les "démocraties illibérales" européennes telles que la Hongrie de Viktor Orbán ? Après avoir abordé ces questions, Elisabeth Morin-Chartier rappelle en conclusion que "la démocratie, c'est comme la paix, ce n'est jamais acquis", appelant à "se mobiliser pour voter pour des députés européens qui bossent, qui soient présents, et qui soient les garants de ces libertés populaires, du pouvoir du peuple – et c'est à ça aussi que sert le Parlement européen".

Une interview diffusée dans "Avenue de l'Europe" le 24 avril 2019.

Avenue de l\'Europe. Les démocraties en Europe vues par Elisabeth Morin-Chartier, députée européenne sortante
Avenue de l'Europe. Les démocraties en Europe vues par Elisabeth Morin-Chartier, députée européenne sortante (FRANCE 3)