Résultats européennes 2019 : avec 2,49% des voix, le Parti communiste n'enverra pas de députés au Parlement européen

La liste conduite par Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris chargé du logement, avait mené une campagne sur le rejet de l'orthodoxie budgétaire de l'Union européenne. Les électeurs ne l'ont pas suivi.

Ian Brossat, tête de liste du Parti communiste français pour les élections européennes de mai 2019. 
Ian Brossat, tête de liste du Parti communiste français pour les élections européennes de mai 2019.  (BERTRAND GUAY / AFP)

Pour la première fois depuis quarante ans, le PCF n'enverra aucun député à Strasbourg. Le Parti communiste français n'a obtenu que 2,49% des voix, dimanche 26 mai, lors des élections européennes, les résultats consolidés communiqués par le ministère de l'Intérieur.

>> DIRECT. Résultats, réactions, analyses : suivez l'actualité au lendemain des élections européennes

Un échec pour la liste Pour l'Europe des gens, contre l'Europe de l'argent, conduite par Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris chargé du logement, qui a mené une campagne sur fond de rejet de l'orthodoxie budgétaire de l'Union européenne. 

Quel était l'objectif du parti ? 

Deux semaines avant le scrutin européen, Ian Brossat se montrait confiant quant à son issue. "J’attaque la dernière ligne droite avec de l’ambition pour notre résultat, la conviction que nous pouvons dépasser la barre des 5%", confiait-il lors d'un meeting à Toulouse, le 11 mai, selon L'Humanité. Mais les derniers sondages ne créditaient le PCF que de 3%, soit le seuil nécessaire pour obtenir le remboursement des frais de campagne. Une prévision qui ne s'est même pas réalisée ce dimanche, puisqu'il est sous cette barre de 3%.

Quel est le score obtenu ? 

Le PCF obtient 2,49% des voix, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. Il se place juste devant le Parti animaliste qui comptabilise 2,17% des voix, et juste derrière l'UDI qui obtient 2,5% des voix. Ce score ne permet donc pas à la liste de Ian Brossat d'envoyer des élus au Parlement européen. 

Que va-t-il se passer maintenant ? 

Ces élections européennes ne font que confirmer la courbe descendante empruntée par le PCF depuis 1984. Lors du premier scrutin européen en 1979, le Parti communiste avait envoyé 19 députés à Strasbourg. Depuis, le nombre d'élus du parti n'a cessé de baisser pour atteindre seulement trois élus en 2004. Il s'agissait des dernières élections pour lesquelles le PCF s'était présenté sans coalition. 

Car lors des deux derniers scrutins européens (2009 et 2014), le PCF était sous la bannière Front de gauche réunie derrière Jean-Luc Mélenchon, ce qui lui avait permis d'envoyer deux députés parmi les cinq de la coalition. En 2019, le Parti communiste a choisi de reprendre son autonomie. Ce qui lui a été fatal.