Élections européennes 2024 : Jordan Bardella, "un pur produit du marinisme et du lepénisme", selon le journaliste Pierre-Stéphane Fort

Publié
Durée de la vidéo : 10 min
Élections européennes 2024 : Jordan Bardella, "un pur produit du marinisme et du lepénisme", selon le journaliste Pierre-Stéphane Fort
Élections européennes 2024 : Jordan Bardella, "un pur produit du marinisme et du lepénisme", selon le journaliste Pierre-Stéphane Fort Élections européennes 2024 : Jordan Bardella, "un pur produit du marinisme et du lepénisme", selon le journaliste Pierre-Stéphane Fort (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Pierre-Stéphane Fort, journaliste, est l’auteur du livre "Le Grand Remplaçant" (éd. Studiofact), consacré à Jordan Bardella. Il est l’invité politique du 19/20 info, dimanche 19 mai.

Jordan Bardella accroît son avance dans les sondages, à trois semaines des élections européennes. Comment est-il devenu un poids lourd de la politique ? "La question est peut-être : comment Marine Le Pen a fait en sorte de créer ce poids lourd, qui s’impose aujourd’hui dans cette campagne des européennes ? C’est Marine Le Pen qui l’a choisi, qui l’a drivé tout au long de sa carrière", indique Pierre-Stéphane Fort, journaliste et auteur du livre Le Grand Remplaçant (éd. Studiofact) - ainsi que d’un Complément d’enquête qui lui est consacré. 

Taux d’absentéisme de 70% en commission au Parlement européen 

"Marine Le Pen a très tôt misé sur le récit de Jordan Bardella", poursuit le journaliste. Le candidat RN rappelle fréquemment avoir passé son adolescence à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), "entouré de gamines de cinq ans qui portent le voile", cite Julien Benedetto. "Très exagéré" selon Pierre-Stéphane Fort, qui décrit le quartier comme "une toute petite cité en plein cœur de Saint-Denis", "assez calme"

Au sujet de l’assiduité de Jordan Bardella au Parlement européen, le journaliste signale en commission "un taux d’absentéisme de 70%". "Il faut quand même le rappeler, député européen c’est un mandat très confortable d’un point de vue financier, un député européen gagne environ 7 500 euros nets par mois. Les séances plénières, c’est trois jours de travail par mois, c’est tout. C’est un petit peu court, pour justifier un bilan au Parlement européen", conclut Pierre-Stéphane Fort. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.