Départementales : le FN veut jouer au poil à gratter de l'UMP au troisième tour

Le parti de Marine Le Pen va proposer des candidats à la présidence des départements partuot où il a eu des élus. 

Marine Le Pen arrive au siège du Front national à Nanterre (Hauts-de-Seine) pour les résultats du second tour des élections départementales, le 29 mars 2015.
Marine Le Pen arrive au siège du Front national à Nanterre (Hauts-de-Seine) pour les résultats du second tour des élections départementales, le 29 mars 2015. (MAXPPP)

Le FN veut mettre l'UMP au pied du mur. Le parti de Marine le Pen va présenter des candidats au troisième tour des élections départementales, partout où il a obtenu des élus, indique Le Monde, lundi 30 mars. Dans 14 départements, comme le Gard, le Vaucluse ou encore l'Aisne, des candidats FN seront donc proposés à la présidence des départements, jeudi. 

Un soutien contre la signature d'une charte à la sauce FN

"Notre stratégie, c'est d'être présents partout où on peut l'être, par respect pour nos électeurs", indique Marine Le Pen au quotidien. La présidente du FN souhaite ainsi proposer des soutiens à l'UMP "contre la ratification d'une charte comportant des points non négociables sur la fiscalité ou le refus du 'communautarisme'", souligne le journal. Marion Maréchal-Le Pen l'a expliqué au micro de France 2.

"On verra si l'UMP est de bonne foi ou non. Soit ils acceptent notre texte, soit ils nous envoient paître mais ils devront assumer de cogérer le département avec le camp adverse", à savoir le PS, souligne Marine Le Pen. Dans de nombreux départements, la droite et la gauche pourraient bien avoir à diriger ensemble.