4 Vérités - Montebourg : "La décision d'Alstom est inacceptable"

Arnaud Montebourg est l'invité de Caroline Roux sur le plateau des 4 vérités de France 2 ce jeudi 8 septembre.

France 2

L'usine historique d'Alstom va fermer à Belfort d'ici deux ans. "Ça peut encore être évité. Cette fermeture programmée par la direction me parait inacceptable", estime Arnaud Montebourg dans les 4 vérités ce jeudi matin.

L'ancien ministre de l'Économie déplore "cette politique du laisser-faire. Quand l'État est présent dans le capital d'Alstom ou de la SNCF, le minimum est d'avoir une politique de patriotisme économique".

"Il faut qu'Alstom présente un plan alternatif. On ne peut pas laisser partir un savoir-faire et un site industriel aussi important. Il va falloir, et c'est ce que je formule dans cette campagne électorale, que l'argent de nos impôts serve à soutenir l'industrialisation de la France", lance le candidat à la présidentielle.

Il y a un "rejet massif" de Hollande

Le "Made in France est une cause nationale", pour Arnaud Montebourg. "Les Français votent et choisissent avec leur carte bleue. C'est une mobilisation nationale et un mouvement de société. Ça doit devenir une grande politique, c'est-à-dire que les marchés publics aillent en priorité aux PME françaises", développe-t-il.

Selon un sondage Elabe publié mercredi, 88% des Français ne souhaitent pas que François Hollande se représente. "Il s'agit d'un rejet massif de la population qui a mesuré l'échec. On ne peut pas bâtir une victoire ou lever l'espoir sur des échecs. On ne peut le faire qu'avec une nouvelle politique, de nouvelles pratiques, de nouveaux projets...", analyse l'ancien ministre du Redressement productif.