Cet article date de plus de trois ans.

Pass Navigo, vaccins obligatoires, tarifs des médecins... Tout ce qui change pour vous au 1er juin

Ce mois sera notamment marqué par une hausse des prix du gaz en France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le nouveau modèle de carnet de santé entre en vigueur le 1er avril 2018 en France. (GERARD BOTTINO / CROWDSPARK)

Hausse des tarifs du gaz et de certaines consultation médicales, Pass navigo gratuit pour les Parisiens de plus de 65 ans... De nombreux changements interviennent, vendredi 1er juin, dans le quotidien des Français. Voici à quoi il faut vous attendre désormais. 

Les tarifs du gaz augmentent

Les tarifs réglementés du gaz naturel, appliqués par Engie à plusieurs millions de clients en France, vont augmenter de 2,1% au 1er juin. L'augmentation est de 0,7% pour les utilisateurs de gaz pour la cuisson, de 1,3% pour ceux qui un double usage cuisson et eau chaude et de 2,2% pour les foyers qui se chauffent au gaz, détaille le régulateur.

Le Pass Navigo devient gratuit pour les seniors et les handicapés parisiens

La maire de la capitale, Anne Hidalgo, avait annoncé en janvier dernier la création d'un pass Navigo gratuit pour les Parisiens de plus de 65 ans, qui touchent moins de 2 200 euros par mois. Ce Pass Paris Seniors (nouveau nom du Navigo Emeraude Améthyste) devrait concerner environ 200 000 personnes. Dans le même temps, cette gratuité sera étendue aux Parisiens en situation de handicap sur les cinq zones du réseau. 

Onze vaccins deviennent obligatoires en crèche

Depuis le 1er janvier, onze vaccins sont obligatoires pour inscrire en crèche un bébé né à partir du 1er janvier 2018. Et c'est à partir du 1er juin que les parents de ces enfants doivent présenter "leur carnet de santé – pages vaccination – rempli ou un certificat de vaccinations indiquant la réalisation de ces 11 vaccins pour obtenir une admission en crèche, ou dans tout autre accueil collectif", détaille le site de la Sécurité sociale. Sans cela, l'enfant ne pourra entrer en collectivité.

Certaines consultations médicales deviennent plus chères

Déjà revalorisé en octobre 2017, l'avis ponctuel de consultant effectué par le médecin spécialiste à la demande du médecin traitant passera de 48 à 50 euros. Pour les psychiatres, neuropsychiatres ou neurologues, cet acte passe de 60 à 62,50 euros. Le détail est à retrouver dans la convention médicale signée en 2016. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Votre argent

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.