Cet article date de plus d'un an.

Le taux du livret A revalorisé à 3% au 1er février, annonce Bruno Le Maire sur France 2

Le taux de ce livret d'épargne prisé par les Français passera de 2% à 3%, dès le mois de février. Une première depuis 2009, mais un taux nettement inférieur à l'inflation.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, lors d'une conférence de presse à Paris le 10 janvier 2023. (BERTRAND GUAY / POOL / AFP)

Bonne nouvelle pour les épargnants. Le taux du livret A va augmenter et passer de 2% à 3%, à partir du 1er février, a annoncé Bruno le Maire, invité spécial du "13 heures" de France 2, vendredi 13 janvier. La revalorisation, liée à la hausse des prix et des taux monétaires, reste toutefois en-dessous de l'inflation, qui grimpe à 5,2% en moyenne en 2022.

Le livret A n'est pas le seul à bénéficier d'un petit électrochoc. Le taux du livret d'épargne populaire (LEP) a également été revalorisé, de 4,6 à 6,1%, a annoncé Bruno Le Maire. "Nous serons le seul pays en Europe qui proposera à ses compatriotes un livret d'épargne garanti à un taux supérieur à l'inflation", a déclaré le ministre sur France 2. Enfin, le livret de développement durable et solidaire (LDDS) va passer à 3%.

Le ministre a ainsi emboîté le pas au gouverneur de la Banque de France, qui avait suggéré ce même chiffre un peu plus tôt, comme le veut la procédure. Si la formule de calcul classique, prenant en compte la hausse des prix, avait été appliquée à la lettre, le taux aurait même été porté à 3,3%. Mais le gouverneur de la banque centrale, François Villeroy de Galhau, a préféré arrondir légèrement à la baisse, invoquant dans un communiqué des "circonstances exceptionnelles".

La hausse de l'inflation est la principale explication de cette revalorisation. Cet indicateur influence en partie le calcul de la rémunération du livret A. Cela explique pourquoi le niveau de rémunération du livret A avait déjà connu deux hausses successives en 2022, pour passer de 0,5% à 1%, puis à 2% le 1er août. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.