Un client agressé par des chauffeurs de taxis sur fond de guerre avec Uber

La situation s'envenime sérieusement entre taxis et Uber dans plusieurs grandes villes de France.

FRANCE 2

Les chauffeurs de taxis prennent régulièrement pour cible les chauffeurs d'UberPop, ces particuliers qui assurent quelques courses pour arrondir leurs fins de mois. Dans la soirée de samedi, à Lyon, la tension serait encore montée d'un cran puisqu'un client affirme avoir été agressé par des chauffeurs de taxis en colère. Bilan : un nez cassé et 21 jours d'arrêt.

Grève des taxis

C'est une soirée dont Alexandre se souviendra longtemps : de passage à Lyon dimanche dernier, à 2h30 du matin, il cherche un taxi avec un ami. "Le taxi sur lequel je suis tombé et d'autres avaient bien la lumière verte, mais ne voulaient prendre personne parce qu'ils étaient en grève", rapporte le jeune homme. "Et quand je leur ai demandé pourquoi ils n'éteignaient pas leur lumière, ils ont commencé à m'insulter", raconte-t-il. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo rendue publique via Facebook le 22 juin 2015 par Alexandre Berlin, un client d\'UberPop qui affirme avoir été violemment agressé à Lyon par des chauffeurs de taxi, dans la nuit du 20 au 21 juin.
Une photo rendue publique via Facebook le 22 juin 2015 par Alexandre Berlin, un client d'UberPop qui affirme avoir été violemment agressé à Lyon par des chauffeurs de taxi, dans la nuit du 20 au 21 juin. (ALEXANDRE BERLIN / FACEBOOK)