Trottinettes électriques : les Britanniques n'y sont pas favorables

En Angleterre, ce mode de transport est théoriquement interdit sur les routes et les trottoirs. Mais, dans les faits, la police verbalise rarement les usagers.

France 2

Dans les rues de Londres, les piétons côtoient les vélos, les bus et les voitures. Mais ici, pas de trottinettes, enfin presque. On peut croiser tous les matins celle d'un jeune français qui part travailler. Pourtant, Kevin Nakache n'a absolument pas le droit de l'utiliser en ville. "Je suis hors la loi mais c'est toléré. Je n'ai pas l'impression d'être plus hors la loi que quelqu'un qui va griller des feux", explique cet utilisateur.

Une pratique interdite par la loi mais tolérée dans les faits

En Grande-Bretagne, un texte datant de 1835 interdit l'utilisation de deux-roues motorisés sur les trottoirs. Un autre texte, publié un siècle, l'interdit sur les routes, sauf pour les motos. Des loi anciennes qui n'ont pas encore été réétudiées. S'ils se font contrôler par la police, les rares utilisateurs de trottinettes électriques risquent 300 euros d'amende. Dans les faits, la police les laisse repartir avec un simple avertissement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme sur une trottinette électrique, à Paris.
Une femme sur une trottinette électrique, à Paris. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)