Lutte contre le trafic de crack en Ile-de-France : 113 personnes interpellées depuis début août

Au total, 3 261 personnes ont été contrôlées entre le 4 et le 15 août à Paris, ainsi qu'à Pantin et Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les maires de Pantin, Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) et du 19e arrondissement de Paris inaugurent un "quartier de la défonce" pour appeler les autorités à agir contre le trafic de crack, le 26 mars 2022. (VIRGINIE SEILLER / HANS LUCAS / AFP)

La préfecture de police Paris dresse le bilan du plan d'action du gouvernement contre le crack en Ile-de-France. Entre le 4 et le 15 août, 113 personnes ont été interpellées pour des infractions à la législation sur les stupéfiants, violences volontaires, ventes à la sauvette et recels de vols notamment, a annoncé mardi 16 août la préfecture de police. 

Au total, 3 261 personnes ont été contrôlées sur cette période dans le cadre de ce plan. En moyenne, 200 policiers ont été déployés quotidiennement à Paris dans les secteurs Auguste Baron, Porte de la Villette, Corentin Cariou, Stalingrad ainsi que dans le quartier des Quatre chemins, à Aubervilliers et Pantin (Seine-Saint-Denis). 

La préfecture de police de Paris estime que "la physionomie en journée s'est sensiblement améliorée" dans ces quartiers mais pense que "les efforts doivent perdurer et seront maintenus, particulièrement en soirée et de nuit afin de soulager l'impact de la présence des toxicomanes sur la tranquillité des riverains et des commerçants".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Trafic

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.