VIDEO. Réforme du ferroviaire : Benjamin Griveaux s'étonne de la "drôle de manière de procéder" des syndicats

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, était l'invité de l'émission "Questions politique", dimanche sur France Inter. Il a notamment évoqué la réforme du ferroviaire à la veille de sa présentation par Edouard Philippe.

Cette vidéo n'est plus disponible

"Avant de déposer des préavis de grève, attendons de voir les propositions qui sont sur la table", a lancé Benjamin Griveaux, dimanche 25 février dans l'émission "Questions Politique" de France Inter en partenariat avec franceinfo et Le Monde, à la veille de la présentation de la réforme du ferroviaire par Edouard Philippe. "C'est quand même une drôle de manière de procéder", s'est étonné le porte-parole du gouvernement, alors que certains syndicats ont appelé à la grève le 22 mars, échaudés par le rapport Spinetta remis il y a dix jours au gouvernement.

"Possibilité" d'un recours aux ordonnances

Autre sujet qui crispe, le recours possible aux ordonnances pour faire passer la réforme du ferroviaire plus rapidement. "Cette possibilité-là existe, a indiqué Benjamin Griveaux, mais ce n'est pas la priorité. La priorité est de transformer réellement ce grand service public." En cas de recours à la méthode des ordonnances, comme pour la réforme du code du travail, les syndicats représentatifs à la SNCF ont brandi la menace d'un conflit majeur.

Enfin, le porte-parole du gouvernement n'a pas exclu une remise en cause du statut des cheminots, comme l'a préconisé le rapport Spinetta. "Je ne sais pas expliquer que ce statut peut rester inchangé, a déclaré Benjamin Griveaux. On a d'un côté des exploitants du monde agricole qui n'ont pas de retraites, ou quasiment, et de l'autre un statut qui n'a pas bougé depuis un demi-siècle." Pour le porte-parole, "il faut pouvoir adapter les règles à un service public ferroviaire moderne".  

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, le 25 février 2018.
Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, le 25 février 2018. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)