Manifestation contre la réforme de la SNCF : la CGT veut "ouvrir les portes" aux autres organisations syndicales

Le gouvernement commence lundi les consultations sur la réforme de la SNCF. Alors que la CGT s'apprête à manifester le 22 mars, son secrétaire général, Laurent Brun, se dit prêt à "ouvrir les portes" à d'autres syndicats pour "avoir un front uni des cheminots".

Manifestation des cheminots de la CGT le 6 juin 2016 à Lyon.
Manifestation des cheminots de la CGT le 6 juin 2016 à Lyon. (MAXPPP)

Alors que le gouvernement commence lundi 19 février les consultations sur la réforme de la SNCF, Laurent Brun, secrétaire général de la CGT Cheminot, se dit "prêt" sur franceinfo "à ouvrir les portes pour [que les autres syndicats] puissent rejoindre" la CGT le 22 mars. Cette journée de mobilisation aura lieu le même jour que celle organisée par sept syndicats de fonctionnaires contre la réforme de la fonction publique. Pour le moment, la CGT est le seul syndicat à appeler à la mobilisation le 22 mars contre les conclusions du rapport Spinetta sur la SNCF, remis le 15 février au gouvernement.

"Avoir un front uni des cheminots"

"Cela fait plus d'un an que la CGT est quasiment le seul syndicat à agir contre les projets d'ouverture à la concurrence qui se préparent", rappelle Laurent Brun sur franceinfo. "Je rappelle que l'élection de François Fillon était prévue et qu'à ce moment-là les sénateurs Louis Nègre [LR] et Hervé Maurey [Union centriste] avaient préparé un projet de loi pour, dès l'année dernière, ouvrir à la concurrence. Donc cela fait un an qu'on est dans la bataille."

Laurent Brun se dit tout de même prêt à être rejoint par les autres organisations syndicales lors de la manifestation du 22 mars pour "avoir un front uni des cheminots". Mais le responsable syndical poursuit : "La question, c'est pourquoi est-ce que l'on est seuls depuis un an ? Je pense que si nous sommes tous ensemble, c'est très positif, si nous sommes seuls, nous irons avec la force que nous avons et je pense que la bataille n'est pas gagnée d'avance pour le gouvernement."

Le Premier ministre reçoit aujourd'hui les dirigeants de la SNCF. Les représentants des quatre syndicats représentatifs de la SNCF (CGT, Unsa, SUD et CFDT) doivent être reçus séparément au ministère des Transports.