Transports : faut-il privatiser les trains ?

L'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs en France est prévue pour fin 2019. De quoi inquiéter les syndicats, notamment en région PACA.

FRANCE 2


Un TER au départ de Marseille (Bouches-du-Rhône) aux couleurs d'une entreprise privée italienne ou allemande, c'est la volonté de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Son objectif : être la première en France à privatiser son réseau. La dégradation des services de la SNCF, constatée par la plupart des usagers fait office d'argument. En moyenne l'an dernier, 15,5% des TER de la région ont été en retard, un record en France.

Un sujet sensible pour la SNCF

La facture pour la région Provence-Alpes-Côte d'Azur s'allonge chaque année pour atteindre plus de 27 euros par kilomètre. Son président veut donc ouvrir à la concurrence son réseau dès 2019. "On paie un service qui n'est pas fourni. (...) L'enjeu n'est pas de fermer des lignes, l'enjeu c'est d'améliorer la qualité du service", explique Renaud Muselier, président LR de la région PACA. Les syndicats s'insurgent contre ce projet. L'ouverture à la concurrence est un des sujets les plus sensibles pour la SNCF.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un train à quai, gare de l\'Est, à Paris, le 3 avril 2017. 
Un train à quai, gare de l'Est, à Paris, le 3 avril 2017.  (CHARLES PLATIAU / REUTERS)