SNCF Voyageurs va ouvrir des liaisons intérieures en Italie en 2026

La compagnie ferroviaire espère atteindre 15% de parts de marché en Italie d'ici à 2030.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Un TGV M dans une usine de la SNCF à Belfort, le 29 avril 2024. (FREDERICK FLORIN / AFP)

SNCF Voyageurs a annoncé, mercredi 12 juin, son intention de s'implanter en Italie à partir de 2026, avec l'ouverture de plusieurs liaisons intérieures à grande vitesse. La compagnie ferroviaire envisage d'atteindre 15% de parts de marché en Italie d'ici à 2030.

Elle compte proposer à terme neuf allers-retours par jour entre Turin, Milan, Rome et Naples et quatre allers-retours entre Turin et Venise. Et ce grâce à 15 rames des nouveaux TGV M, dont les premières livraisons sont prévues pour le second semestre 2025. La compagnie française desservira également Brescia, Vérone, Padoue, Bologne et Florence.

Elle poursuivra également son offre quotidienne entre Paris, Turin et Milan, passée à seulement un aller-retour par jour, dont une partie en bus, depuis l'éboulement qui a coupé la liaison ferroviaire en août 2023. Celle-ci ne devrait pas rouvrir avant novembre.

La SNCF en concurrence avec deux autres compagnies

L'offre ferroviaire de la SNCF en Italie sera progressive, comme cela a été le cas en Espagne. La SNCF s'y était implantée en 2021 et devrait y avoir déployé l'ensemble de son offre d'ici à la fin de l'année 2024. L'entreprise française a réussi à conquérir 20% des parts du marché espagnol sur les lignes à grande vitesse grâce à son offre Ouigo.

"Ca fait plusieurs dizaines d'années que nous sommes présents en Europe, dans neuf pays", a rappelé le PDG de SNCF Voyageurs, Christophe Fanichet, lors d'une rencontre avec la presse. Dans la plupart d'entre eux, hormis l'Espagne et donc bientôt l'Italie, la SNCF coopère avec les compagnies locales, et sur des lignes transfrontalières.

En Italie, SNCF Voyageurs sera en concurrence avec la compagnie nationale Trenitalia, qui détient environ deux tiers des parts de marché de la grande vitesse, et NTV, qui appartient à l'armateur italo-suisse MSC et fait rouler ses trains sous la marque Italo. Cette compagnie italienne, elle, assure des liaisons en France depuis décembre 2021.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.