SNCF : les cheminots optent pour l'épreuve de force

Une grève inédite débutera le 3 avril à la SNCF, paralysant le réseau ferroviaire à raison de deux jours par semaine et pour une durée de trois mois. Un bras de fer entamé par les cheminots pour préserver leur statut.

La mobilisation s'annonce inédite avec une grève en pointillé pendant trois mois. Dans les gares de Toulouse (Haute-Garonne) et Orléans (Loiret), les voyageurs réfléchissent déjà à des alternatives. "Je suis obligé de prendre des jours de repos, de prévenir mon travail à cause des retards. Je risque mon travail", explique un usager devant la gare de Fleury-les Aubrais à Orléans.

36 jours de grève sur trois mois

"On va se débrouiller en faisant du covoiturage", tranche cette autre usagère. À partir du 3 avril, les cheminots feront grève deux jours sur cinq. La mobilisation devrait durer jusqu'au 28 juin. Au total, ce sont 36 jours de grèves étalés sur trois mois et pendant une période de vacances scolaires et de pont. Un bras de fer des cheminots destinés à faire pression sur le gouvernement et obtenir des négociations sur le projet de réforme des entreprises.

Le JT
Les autres sujets du JT
Voies de chemin de fer à la gare du Nord, à Paris.
Voies de chemin de fer à la gare du Nord, à Paris. (JOEL SAGET / AFP)