SNCF : des agents en civil pour lutter contre la fraude

Dans les trains de l'est de la France, des contrôleurs SNCF sont en civil pour mieux traquer ceux qui ne payent pas leur billet. Objectif : réduire de 30% la fraude.

FRANCE 2

En jean et baskets dans la rame, ils passent inaperçus, se fondent discrètement parmi les voyageurs jusqu'à sortir leur brassard de contrôleur à la dernière minute. L'objectif est de ne pas être repéré par les voyageurs et au bout de quelques minutes, ils dressent les premières contraventions. Un homme doit s'acquitter d'une amende de 20 € pour ne pas avoir composté son billet et un peu plus loin dans le train, une autre cliente est verbalisée aussi. À Nancy (Meurthe-et-Moselle), depuis le mois d'octobre, quatre contrôleurs SNCF circulent dans les wagons en civil pour détecter les fraudeurs, en complément des agents en uniforme.

Entre 8 et 10 millions de manque à gagner

Du côté des voyageurs, l'initiative est bien perçue. "Du moment qu'ils ont un petit brassard pour signaler qu'ils sont de la SNCF, il n'y a aucun problème", précise une usagère. Ces patrouilles sont effectuées quatre à cinq fois par mois. Cette nouvelle stratégie doit permettre de réduire la fraude de 30% d'ici 2020. "Cela représente entre 8 et 10 millions d'euros de manque à gagner pour la SNCF", précise Swan Moriceau, animateur de lutte contre la fraude TER grand Est.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo de la SNCF sur un TGV stationné dans la gare de Lyon à Paris. (Photo d\'illustration)
Le logo de la SNCF sur un TGV stationné dans la gare de Lyon à Paris. (Photo d'illustration) (GODONG / BSIP / AFP)