Cet article date de plus de cinq ans.

Les portiques anti-fraude pour les TGV mis en place dès avril

Le contrôle automatique des billets à l'entrée des quais sera d'abord déployés gare Montparnasse, à Paris.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des portiques anti-fraude sont testés sur les quais de la gare Montparnasse, à Paris, le 14 janvier 2016. (MAXPPP)

Des portiques anti-fraude vont être mis en place dès le mardi 4 avril à l'entrée des quais des lignes de TGV, rapporte Le Parisien lundi. Comme dans le métro parisien, il faudra valider ses billets pour que les barrières automatiques s'ouvrent. Le dispositif avait été testé à Montparnasse et à Marseille en 2016. Selon un document de la SCNF cité par le quotidien, le contrôle automatique permet de lutter contre la fraude, mais aussi d'améliorer la sûreté des contrôleurs et de garantir "une ambiance à bord plus sereine".

Des portiques dans 13 gares d'ici 2022

Ces portiques seront déployés dans treize autres gares françaises, indique Le Parisien. Les barrières seront installées dès mai à Marseille (Bouches-du-Rhône), en juin à Rennes (Ille-et-Vilaine), Nantes (Loire-Atlantique) et à la gare de Lyon (Paris), et en juillet gare du Nord (Paris). Suivront à l'automne les gares d'Aix-TGV (Bouches-du-Rhône), de Lyon-Perrache (Rhône) et la gare de l'Est (Paris). L'installation est prévue entre fin 2017 et début 2018 à Bordeaux (Gironde), Le Mans (Sarthe), Saint-Pierre-des-Corps et Tours (Indre-et-Loire). La gare de Lyon Part-Dieu devra attendre la fin d'importants travaux de rénovation, en 2022.

Les petites gares ne sont en revanche pas concernées pour l'instant. "Le trafic y est moindre et les contraintes architecturales sont trop importantes", explique une source anonyme au Parisien. Au total, l'installation de ces barrières coûtera un peu plus de 15 millions d'euros à la SNCF. La compagnie ferroviaire devra également débourser 3 millions d'euros pour assurer la maintenance des portiques durant les dix prochaines années.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.