SNCF : un accident entre un TER et un camion à l'origine de la grève

Les cheminots de la SNCF se sont mis en grève vendredi 18 octobre sur une grande partie du pays pour protester à la suite d'un accident entre un TER et un camion survenu dans les Ardennes. Les précisions du journaliste Sébastien Valente, en duplex depuis Charleville-Mézières (Ardennes).

france 3

La grève surprise de la SNCF, qui survient vendredi 18 octobre, est très suivie en régions. L'accident à l'origine de la mobilisation s'est déroulé dans les Ardennes mercredi. "Le trafic est fortement perturbé dans l'ex-région Champagne-Ardenne. Pas moins de huit lignes sont directement impactées dans la Marne et les Ardennes : Reims-Champagne-Ardenne TGV, Reims-Épernay, Reims-Charleville-Mézières, Reims-Châlons-en-Champagne ou encore Charleville-Mézières-Sedan. Aucun train ne circule sur ces lignes vendredi", expose le journaliste Sébastien Valente, en duplex depuis Charleville-Mézières (Ardennes).

Des problèmes de sécurité

"Les agents SNCF et les conducteurs de train ont tous, ou en tout cas pour la grande majorité, exercé leur droit de retrait. Le mouvement, qui est suivi un peu partout en France, fait suite à l'accident survenu mercredi au passage à niveau de Saint-Pierre-sur-Vence (Ardennes) entre un TER et un convoi exceptionnel, et qui a fait 11 blessés légers. L'accident a mis en lumière de nombreux problèmes de sécurité, selon les syndicats", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un TER photographié le 26 février 2018, à Lille.
Un TER photographié le 26 février 2018, à Lille. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)