Grèves contre la réforme des retraites : vers un retour à la normale ?

Une nette amélioration des transports est à prévoir dans les transports à la SNCF et à la RATP dans la semaine à venir. L'Unsa, syndicat majoritaire, a appelé à une suspension du mouvement.

Lundi 20 janvier sera le 47e jour du bras de fer entre syndicats et gouvernement sur la réforme des retraites. L'Île-de-France va pouvoir souffler un petit peu et c'est le soulagement pour certains. "C'est très basique d'aller d'un point A à un point B, mais ça fait la différence", se réjouit un étudiant qui a dû louer une chambre pour continuer ses études. Un coût important pour certains et une perte de salaire pour d'autres qui les a poussés à reprendre le travail. "On ne reprend pas le boulot dans l'esprit d'avoir capitulé, ce n'est pas du tout ça. On reprend le boulot pour nous renflouer un petit peu et on repart dès le vendredi 24 en grève", détaille Waël Mejrissi, conducteur de bus adhérent à la CGT qui a vu sa paie amputée de 2 000 €.

Les dockers continuent

Pour certains de ses collègues, cela sonne quand même comme la fin du mouvement. "Il fallait frapper fort", avancent certains. Chez les dockers en revanche, la mobilisation se poursuit avec une opération "port mort" et la logique de "peser sur le mouvement" pour retirer la réforme. Mobilisation aussi des avocats toute la semaine. L'Opéra national de Paris va également continuer ponctuellement de jouer ses partitions devant les passants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les quais d\'une station du métro parisien le 10 janvier 2020, lors d\'un mouvement de grève à la RATP.
Les quais d'une station du métro parisien le 10 janvier 2020, lors d'un mouvement de grève à la RATP. (MARTIN BUREAU / AFP)