Grève SNCF : les usagers dans l'impasse

Pour manifester pour la future réforme des retraites, deux syndicats ont appelé à la grève à la SNCF mardi 24 septembre. Des perturbations ont lieu partout en France. Des usagers témoignent. 

France 2

Après la RATP, c'est au tour de la SNCF. Deux syndicats ont appelé à la grève mardi 24 septembre et plusieurs lignes sont perturbées. "J'anticipe toujours au cas où, mais là même en anticipant c'est galère. Je veux bien anticiper encore une demi-heure, mais si c'est pour arriver à 9h30, ce n'est pas possible", s'énerve une usagère interrogée à la gare de Noues-Goussainville (Val-d'Oise) très tôt dans la matinée. Un autre voyageur s'insurge : "Je vais arriver peut-être une demi-heure en retard. C'est énervant parce qu'il y en a qui bosse. Il n'y a plus qu'à attendre maintenant."

"Ils ont raison de se battre"

Pour une autre usagère, la grève est selon elle légitime. "Je pense qu’ils ont raison, ils se battent pour leur statut", souligne-t-elle. La grève, qui a commencé lundi 23 septembre en fin de journée, devrait durer jusqu'à mercredi 8 heures. Plusieurs syndicats ont d'ores et déjà appelé à une grève illimitée à partir du 5 décembre

Le JT
Les autres sujets du JT
Des portes d\'embarquement à la gare de Lyon, le 11 janvier 2019, à Paris.
Des portes d'embarquement à la gare de Lyon, le 11 janvier 2019, à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)