Grève à la SNCF : quel impact sur le tourisme ?

Alors que les vacances de printemps débutent pour la zone A, et à l'approche des ponts du mois de mai, les professionnels du tourisme ne cachent pas leur inquiétude quant à la grève en cours à la SNCF. Reportage sur la côte normande.

Pas grand monde en gare de Deauville (Calvados). La grève commence ce soir, des trains arrivent encore, mais les voyageurs se font rares. Yvette et Yannick cherchent à rentrer à Paris depuis jeudi, sans succès. "Il n'y a rien, à part louer une voiture, mais ça coûte la peau des fesses", explique Yannick. Finalement ils repartiront dans trois heures, en car.

Les clients absents

Moins de voyageurs à la gare, c'est moins de passagers pour les trains touristiques et pour les chauffeurs de taxi. Peu de consommateurs, voire pas du tout à la terrasse de ce café, surtout pour un samedi. En l'absence de clients, les commerçants ont tout le temps de faire un peu de rangement, ou de discuter entre amis, en attendant mieux. Après la météo capricieuse de ce mois d'avril, nul doute que le mouvement de grève à la SNCF n'a rien arrangé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un quai de la gare Saint-Charles de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 3 avril 2018, au début de la mobilisation contre la réforme de la SNCF. 
Un quai de la gare Saint-Charles de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 3 avril 2018, au début de la mobilisation contre la réforme de la SNCF.  (BERTRAND LANGLOIS / AFP)