"Gilets jaunes" : un CRS témoigne des violences à Paris samedi

Un CRS raconte la violence dont il a été témoin lors des manifestations samedi 1er décembre à Paris. 

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Après les manifestations des "gilets jaunes" à Paris samedi 1er décembre, un CRS  témoigne sous couvert d'anonymat. Il raconte avoir "vu de tout" servir de projectile : des boulons, de la peinture, de l'acide, des cocktails Molotov. "J'ai vu un policier prendre un pavé au niveau de la mâchoire, il est tombé directement au sol", raconte-t-il. Un de ses collègues s'est également fait casser le bras devant lui. Pour ce CRS, ces projectiles étaient vraiment destinés à faire mal aux forces de l'ordre, à les blesser. Il témoigne également de la désorganisation. "On n’avait rien, on n’avait pas de moyens, on n’était pas préparé, personne n'était préparé", évoque-t-il, avant de poursuivre : "En une heure et demie, on n'avait plus de munitions, il n'y avait plus rien". 

"Les hautes instances avaient peur" 

Pour lui, les ordres n'étaient pas assez précis. "On s'est retrouvé 200 sur les Champs avec pour mot d'ordre 'allez-y', donc on fait ce qu'on veut et franchement je n'ai pas compris". Il a le sentiment d'avoir été "de la chair à canon". L'homme ajoute avoir compris que les hautes instances avaient peur. "Ils avaient peur pour eux, ils avaient peur pour l'État, pour le gouvernement et ils se sont dit : 'on envoie les bleus'". 

L\'équipement des CRS recouvert de peinture pendant leur face-à-face avec des \"gilets jaunes\".
L'équipement des CRS recouvert de peinture pendant leur face-à-face avec des "gilets jaunes". (ALAIN JOCARD / AFP)