Qu'est-ce qui a mené la France au grand débat national ?

Comment le mouvement des "gilets jaunes" a-t-il provoqué la création du grand débat national ? Réponse en vidéo.

Franceinfo

Au départ, les hausses du prix des carburants se succèdent sur toute l'année 2018. La goutte d'eau a été le moment où Elisabeth Borne, la ministre des Transports, a annoncé de nouvelles hausses pour 2019. L'idée étant d'encourager les ménages à abandonner leur voiture individuelle en faveur de l'écologie. Certains y voient une mesure socialement injuste et la colère commence à gronder sur les réseaux sociaux. Samedi 17 novembre, une première journée de blocage des routes est organisée dans tout le pays. Ils sont environ 282 000 à enfiler un gilet jaune fluorescent. Deuxième samedi de mobilisation : manifestants et forces de l'ordre s'affrontent sur les Champs-Élysées (Paris).

Une série de mesures pour calmer les tensions

Emmanuel Macron parle alors pour la première fois d'organiser une grande concertation de terrain sur la transition écologique. Il annonce aussi que la fiscalité des carburants pourrait être adaptée en fonction des cours mondiaux, mais cela ne suffit pas. Samedi 1er décembre, Paris connaît des scènes de guérilla urbaine. Les blocages continuent partout et des lycéens se joignent à la contestation. Le 6 décembre, le gouvernement annule l'augmentation des taxes sur le carburant pour 2019. Emmanuel Macron comprend une chose : il doit rompre avec l'image d'un président déconnecté de la réalité et méprisant envers les classes moyennes et populaires. Lundi 10 décembre, il annonce une hausse de 100 euros pour les salariés payés au smic, ainsi qu'un ensemble de mesures d'urgence. Le tout est évalué à 10 milliards d'euros. Avec les fêtes, le mouvement se tasse un peu, mais samedi 5 janvier, 50 000 manifestants défilent dans les rues.

Alors que la mobilisation a faibli, le gouvernement lance le grand débat national mardi 15 janvier. Emmanuel Macron passe sept heures à défendre son programme auprès de 600 maires normands. Cette rencontre a des airs de campagne électorale. Après avoir essayé de renouer avec les élus locaux, le président se tourne vers la population. Et si le grand débat national était une manière de se remettre en selle avant les européennes ? Selon un sondage Ifop, la popularité d'Emmanuel Macron est remontée pour la première fois depuis avril 2018. Le débat se tient jusqu'à mi-mars. Ça passe, ou ça casse.

Des \"gilets jaunes\" rassemblés sur l\'esplanade des Invalides, samedi 19 janvier 2019 à Paris.
Des "gilets jaunes" rassemblés sur l'esplanade des Invalides, samedi 19 janvier 2019 à Paris. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)