Politique : recadrages et couacs au gouvernement

En direct de l'Élysée, Jean-Baptiste Marteau fait le point sur les recadrages d'Emmanuel Macron. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Ces dernières semaines ont été marquées par des recadrages au sommet de l'État. "Clairement, depuis le début de cette crise des 'gilets jaunes', il y avait une divergence de méthode et de fond entre l'Élysée et Matignon. Avec une ligne beaucoup plus dure du côté d'Édouard Philippe, soutenue par de très proches collaborateurs du président de la République", détaille Jean-Baptiste Marteau, en direct de l'Élysée. Mardi 4 décembre, le Premier ministre avait annoncé une simple suspension de la taxe carburant, et mercredi 5 décembre, "Édouard Philippe continuait de parler d'un simple report. Ce n'était pas assez clair pour Emmanuel Macron, qui a donc désavoué publiquement son Premier ministre" poursuit le journaliste.

Un désaveu public

Cette annonce est aussi "un geste d'apaisement pour tenter de convaincre les 'gilets jaunes' les plus modérés de ne pas se rendre à Paris samedi [8 décembre]. On craint en effet une manifestation extrêmement violente. Emmanuel Macron (...) pourrait prendre la parole en fin de week-end', conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République, Emmanuel Macron, et le Premier ministre Edouard Philippe, lors des cérémonies de commémoration du 11-Novembre, le 11 novembre 2018 à Paris. 
Le président de la République, Emmanuel Macron, et le Premier ministre Edouard Philippe, lors des cérémonies de commémoration du 11-Novembre, le 11 novembre 2018 à Paris.  (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP)