Hausse des prix du carburant : la mobilisation s'organise

La mobilisation s'organise contre la hausse des prix du carburant partout en France. Reportage auprès d'automobilistes excédés.

FRANCE 3

À Plan-de-Campagne (Bouches-du-Rhône), des automobilistes en colère contre la hausse des prix du carburant se sont réunis lundi 29 octobre. Les rassemblements se multiplient un peu partout en France pour protester contre la hausse des prix du carburant, comme dimanche 28 octobre à Marseille. "Aller travailler nous coûte cher. Je mets 300 euros d'essence par mois. Mon plein est à 90 euros, ce serait le plein d'un camion avec les anciens prix du gazole, ça devient aberrant", se plaint une automobiliste. "Il y en a marre, ce sont eux qui ont les gros salaires, c'est nous qui devons nous serrer la ceinture", ajoute une autre automobiliste.

Appel pour le 17 novembre

À Antibes (Alpes-Maritimes), Franck Ingrassia est excédé par les augmentations des prix à la pompe. Il a donc lancé un appel pour bloquer l'autoroute A8. "Tout le monde commence à en avoir ras-le-bol. D'abord c'est l'essence, après ce sont les péages, les radars. On nous invente toujours de nouvelles taxes, c'est usant", explique-t-il. Comme lui, des milliers de personnes dans tous les départements se rassemblent via les réseaux sociaux pour protester contre la hausse des prix de l'essence. À Grenoble (Isère), les professionnels aussi se mobilisent, avec une opération escargot sur les routes lundi 29 octobre. Un grand appel pour manifester partout en France le 17 novembre prochain a été lancé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne se sert à la pompe à essence à Montpellier (Hérault), le 18 octobre 2018.
Une personne se sert à la pompe à essence à Montpellier (Hérault), le 18 octobre 2018. (MAXPPP)