"Gilets jaunes" : un geste attendu de la part du gouvernement

Emmanuel Macron a présidé une réunion de crise lundi 3 décembre pour trouver une solution à la crise des "gilets jaunes". le journaliste Sébastien Thomas revient sur ces discussions en direct de la place Beauvau à Paris. 

"Autour du chef de l'État, son Premier ministre Édouard Philippe, ainsi qu'une dizaine de membres du gouvernement dont certains ont dû écourter leur séjour à l'étranger", raconte le journaliste Sébastien Thomas en direct de la place Beauvau à Paris mardi 4 décembre. "Preuve que l'exécutif prend très au sérieux cette séquence, Emmanuel Macron a pris la parole il y a une semaine, il admet en privé avoir raté son coup. Cette fois, il n'a plus le droit à l'erreur", explique le journaliste. 

Un geste sur la taxe des carburants

"C'est notamment Édouard Philippe qui doit monter en première ligne et notamment annoncer un geste sans doute sur la suspension de la taxation des carburants. Mais cela ne suffira pas forcément à apaiser la fronde. Alors pourquoi pas quelque chose sur le Smic, les retraites voire sur une sorte d'ISF, une taxation peut-être temporaire des hauts revenus", poursuit Sébastien Thomas. "Matignon a annulé la rencontre qui était prévue avec des représentants des "gilets jaunes" aujourd'hui. Le gouvernement doit donc essayer de mettre un terme à cette crise sociale et ce le plus rapidement possible", conclut Sébastien Thomas. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Édouard Philippe à la sortie de Matignon avec les représentants de l\'opposition lundi 3 décembre.
Édouard Philippe à la sortie de Matignon avec les représentants de l'opposition lundi 3 décembre. (JACQUES DEMARTHON / AFP)