"Gilets jaunes" : les entreprises touchées par les blocages

Au soir du lundi 19 novembre, plusieurs organisations patronales alertent sur un risque de blocage de l'économie. Le transport de marchandises est perturbé et ralenti. L'impact s'en ressent dans les zones commerciales. La perspective d'une nouvelle mobilisation le week-end prochain est un sujet d'inquiétudes.

France 3

Un automobiliste contraint de faire demi-tour. Près de Montpellier (Hérault), cette station essence est à sec, en conséquence du blocage de certains dépôts pétroliers. Ni voiture sur le parking ni client dans les allées : à Amiens (Somme), ce centre commercial tourne au ralenti lundi 19 novembre. Les commerçants, déjà lourdement touchés samedi 17 novembre, ne cachent pas leur inquiétude.

Les organisations patronales appellent à la levée des barrages

Plus au nord, près de Saint-Omer (Pas-de-Calais), les salariés de ce transporteur routier sont au chômage technique. Seuls dix véhicules sur 250 ont pu prendre la route lundi. Les autres sont ici, bloqués à quelques kilomètres du dépôt. Avec les barrages, 30 des 47 salariés de cette entreprise de maçonnerie n'ont pas pu se rendre au travail. Des barrages qui inquiètent aussi les organisations patronales, qui appellent à la levée des blocages.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un \"gilet jaune\" défile avec un drapeau français à Dole (Jura), le 17 novembre 2018.
Un "gilet jaune" défile avec un drapeau français à Dole (Jura), le 17 novembre 2018. (SEBASTIEN BOZON / AFP)