Privatisation des aéroports de Nice et Lyon : quels changements pour les usagers ?

Après Toulouse l'an dernier, ce sont les plateformes aéroportuaires de Nice (Alpes-Maritimes) et de Lyon (Rhône) qui viennent d'être vendues à des opérateurs privés. France 2 s'interroge sur les conséquences sur les usagers. 

FRANCE 2

Après Toulouse l'an dernier, ce sont les plateformes aéroportuaires de Nice (Alpes-Maritimes) et de Lyon (Rhône) qui viennent d'être vendues à des opérateurs privés. Certains parlent d'un abandon de souveraineté. Alors, peut-on craindre une baisse du niveau de la sécurité ? "Non puisqu'il y aura toujours les douanes, la police aux frontières et le passage obligatoire par ces portiques de sécurité. Ce sont des standards internationaux", explique Laurent Desbonnets sur le plateau de France 2.

Une possible hausse du prix des billets

Des contrôles qui sont d'ailleurs souvent sous-traités à des sociétés privées, même dans les aéroports qui appartiennent à l'État. "On peut néanmoins s'attendre à une hausse des prix des billets car les aéroports font payer des redevances aux compagnies pour qu'elles aient le droit de poser leurs avions. Si cette redevance augmente, ça se répercutera sur les prix des billets. Dans les faits toutefois, les aéroports cherchent plutôt à baisser leurs redevances pour attirer un maximum de compagnies", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration de l\'aéroport de Roissy Charles de Gaulle, le 10 septembre 2016.
Photo d'illustration de l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle, le 10 septembre 2016. (MAXPPP)