Cet article date de plus de cinq ans.

Les aéroports de Nice et Lyon officiellement privatisés

L'opération, qui doit rapporter 1,76 milliard d'euros à l'Etat, avait été annoncée cet été.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un homme à l'aéroport de Nice (Alpes-Maritimes), le 9 avril 2015. (VALERY HACHE / AFP)

L'opération doit rapporter 1,76 milliard d'euros à l'Etat. Le gouvernement a officialisé dans des arrêtés, dimanche 30 octobre, la privatisation des aéroports de Nice et de Lyon, via la vente à des consortiums des 60% de parts qu'il y détenait. Annoncée cet été, elle devait encore être validée après la consultation des instances représentatives du personnel et de l'Autorité de la concurrence.

Le consortium Azzurra (composé des groupes Atlantia, EDF Invest et Aéroport de Rome) a fait une offre de 1,222 milliard d'euros pour Nice-Côte d'Azur, le troisième aéroport français en terme de fréquentation quand le consortium Vinci-CDC-Predica (Crédit Agricole) a déposé une offre de 535 millions d'euros pour Lyon-Saint-Exupéry, le quatrième aéroport du pays. Les concessions vont jusqu'en 2044 pour Nice et 2047 pour Lyon.

De l'argent pour les "opérations stratégiques" de l'Etat

Lors de l'annonce de ces opérations fin juillet, le ministère de l'Economie avait précisé que l'argent récolté devait "contribuer au financement d'autres opérations stratégiques, notamment dans la filière nucléaire, ainsi qu'au désendettement de l'Etat".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.