Mobilisations de taxis, ambulanciers et auto-écoles : les opération escargot sur les axes en direction de Paris

Les syndicats de taxis et d'auto-écoles, ainsi qu'une association d'ambulanciers, appellent à des opérations escargots lundi pour protester contre la loi mobilités. le point sur les ralentissements en cours, notamment en Ile-de-France.

L\'A6 en direction de la porte d\'Orléans, au sud de Paris, le 20 mai 2019.
L'A6 en direction de la porte d'Orléans, au sud de Paris, le 20 mai 2019. (THOMAS SAMSON / AFP)

Plusieurs centaines de taxis se sont rassemblés pour une opération escargot lundi 20 mai dans la matinée en région parisienne, selon le PC Mobilité de Radio France. Cinq syndicats de taxis, d'auto-écoles et d'ambulanciers (Elite, FO, Sud, CFDT, CGT) ont appelé à manifester contre la loi d'orientation des mobilités (LOM) et la réforme à venir du permis de conduire.

Des cortèges vers Paris

Ces manifestations ont convergé vers Paris et généré de fortes perturbations en amont, sur les axes empruntés par les manifestants. Il reste une opération escargot en cours sur l'A1 en direction de Paris, à hauteur de la Courneuve. Plus de 200 taxis sont sur les voies de circulation. Les autres convois, issus notamment des autoroutes A4, A14, A16, sont désormais sur Paris.

Des opérations à Toulouse et Dijon

À Toulouse, les taxis, les auto-écoles et les ambulanciers doivent mener une opération escargot à partir de 8h30 sur le périphérique intérieur. Selon les organisateurs, entre 200 et 250 véhicules doivent manifester. Ils doivent se retrouver vers midi devant la préfecture.

En Côte d’Or, les auto-écoles sont appelées à manifester à partir de 8h. Les manifestants doivent rouler au ralenti entre le centre d'examen des permis de conduire, à Longvic, et la Direction départementale des territoires rue de Mulhouse à Dijon, en passant par la rocade. Au terme de leur manifestation, les professionnels de l'enseignement de la conduite doivent être reçus aux alentours de midi à la Direction départementale des territoires.