"Gilets jaunes" : des heurts à Bordeaux

Si plusieurs affrontements ont eu lieu à Paris entre les forces de l’ordre et les manifestants, ce fut le cas aussi à Bordeaux où la situation était encore tendue samedi soir.

Samedi 8 décembre au soir, la tension était encore vive à Bordeaux (Gironde) entre les forces de l’ordre et les manifestants. À coups de gaz lacrymogènes, les policiers ont répondu aux casseurs déterminés. Billes d’acier, cocktails Molotov, la situation a dégénéré dans la soirée dans le centre-ville. Une atmosphère irrespirable dénoncée par beaucoup de "gilets jaunes" venus manifester pacifiquement. "On est relativement pacifiques dans ce mouvement, et voilà la seule réponse qui est apportée à son peuple", dénonce un manifestant.

Pacifique dans la journée

Au total, dans la journée, plusieurs personnes ont été blessées, dont une gravement. Dans le calme dès le matin, plusieurs milliers de "gilets jaunes" étaient venus avec des revendications plus concrètes : "un minima pour vivre" ou encore "des revenus décents". Beaucoup ont voulu rester le plus longtemps possible loin des casseurs jusqu’aux débordements. Depuis la tombée de la nuit, les forces de l’ordre ont chargé les fauteurs de troubles. Avec pas moins de 40 interpellations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un manifestant dans les rues de Bordeaux pendant le rassemblement des \"gilets jaunes\", le 8 décembre 2018.
Un manifestant dans les rues de Bordeaux pendant le rassemblement des "gilets jaunes", le 8 décembre 2018. (NICOLAS TUCAT / AFP)