"Gilets jaunes" : à Villefranche-sur-Saône, les manifestants perpétuent le mouvement

Sur les 110 points de blocage des "gilets jaunes" recensés lundi 19 novembre, quelques-uns durent sans interruption depuis le début du mouvement, samedi 17 novembre. C'est le cas au péage de Limas, à hauteur de Villefranche-sur-Saône (Rhône).

Occuper les lieux, crier sa colère, tenter de convaincre : pour les "gilets jaunes", lundi 19 novembre est le troisième jour d'occupation sur la barrière de péage de Villefranche-sur-Saône (Rhône). Ils étaient environ 800, samedi 17 novembre ; ils sont encore 200, lundi matin, toujours déterminés et organisés. Certains ont pris un jour de congé, d'autres viennent par roulements en dehors de leurs heures de travail. L'objectif est d'assurer une occupation en continu.

Une organisation sans chef ni leader

L'occupation se passe dans une ambiance plutôt bon enfant, sans chef ni leader. Les forces de l'ordre sont contraintes de prendre en compte cette organisation très particulière. Conséquence du barrage filtrant : jusqu'à 12 km de bouchons lundi matin. Les manifestants ont l'intention de rester encore toute la journée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" à un point de blocage sur la Nationale 7, le 19 novembre 2018, à Portes-lès-Valence (Drôme).
Des "gilets jaunes" à un point de blocage sur la Nationale 7, le 19 novembre 2018, à Portes-lès-Valence (Drôme). (ROMAIN LAFABREGUE / AFP)