DIRECT. Blocages des "gilets jaunes" : des groupes d'opposition dénoncent une volonté de "pourrissement" du gouvernement

Des élus LR, PCF, UDI ou PS estiment que le gouvernement veut "faire en sorte" que le mouvement "dévisse".

Un gendarme empêche l\'accès à une barricade en feu, pendant que ses collègues dispersent les \"gilets jaunes\" qui bloquent le dépôt de pétrole de Port-La-Nouvelle (Aude), le 20 novembre 2018.
Un gendarme empêche l'accès à une barricade en feu, pendant que ses collègues dispersent les "gilets jaunes" qui bloquent le dépôt de pétrole de Port-La-Nouvelle (Aude), le 20 novembre 2018. (RAYMOND ROIG / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Au quatrième jour de manifestation des "gilets jaunes", mardi 20 novembre, des groupes d'opposition dénoncent l'attitude de l'exécutif. "Le gouvernement a décidé de jouer le pourrissement. On sait la conséquence que cela peut avoir : une certaine forme de radicalisation", a ainsi estimé le patron des députés LR, Christian Jacob. Sébastien Jumel, un des porte-parole des députés communistes, a pointé de son côté "une volonté du gouvernement de cliver, de durcir et même de faire en sorte que ça dévisse".

Un mort en marge d'un barrage dans la Drôme. Un motard de 37 ans est mort, mardi, des suites de ses blessures à Portes-lès-Valence. Lundi matin, il avait été percuté par une camionnette en marge d'un blocage des "gilets jaunes".

 Le gouvernement dénonce "une dérive". "On a une dérive totale d'une manifestation qui pour l'essentiel était bon enfant samedi", a déclaré mardi sur France 2 le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, pointant une "radicalisation" et "un très, très grand nombre de blessés". Son collègue à l'Economie, Bruno Le Maire, a lui aussi dénoncé "un certain nombre de dérives dans ces manifestations, homophobes, racistes"

Macron prône le "dialogue". Le président de la République a estimé depuis la Belgique, mardi, que "c'est par le dialogue" et "l'explication" qu'il sera possible de mettre fin au mouvement. 

 Au moins une vingtaine d'interpellations. Six personnes ont été interpellées dans un centre commercial de Langueux (Côtes-d'Armor), près de Saint-Brieuc. En cause : des jets de projectiles, notamment de canettes, sur les forces de l'ordre. Douze personnes se présentant comme des lycéens ont été interpellées à Perpignan pour outrage, violences et rébellion sur des personnes dépositaires de l'autorité publique après des affrontements en marge du mouvement des "gilets jaunes", rapporte aussi France Bleu Roussillon.

Vinci Autoroutes va porter plainte après des dégradations "très importantes" commises par des manifestants dans la nuit de lundi à mardi au péage de Virsac sur l'A10 Bordeaux-Paris.

Une enquête ouverte après la mort d'une femme. Le parquet d'Angoulême a ouvert une enquête pour rechercher des causes de la mort d'une octogénaire victime d'un arrêt cardiaque lundi à Montbron en Charente, rapporte France Bleu La Rochelle. Selon Christophe Castaner, "un véhicule du Samu a été empêché d'intervenir" puis retardé par un barrage de "gilets jaunes". Ces derniers contestent.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GILETS_JAUNES

00h00 : Bonsoir @anonyme. La colère exprimée par les "gilets jaunes" est multiple. Ils sont contre les taxes et le haut prix de l'essence, contre l'impôt plus largement, mais aussi contre le président Macron, nous explique justement le chercheur Arnaud Mercier dans cet article.

23h59 : Mais en fait ils veulent quoi ces gilets jaunes ? Personne n'a l'air de savoir et du coup quelles réponses à apporter ?

22h47 : "On ne pouvait pas ne pas en faire partie". Sur franceinfo, Éric Becker, secrétaire fédéral FO Transports a appelé à rejoindre le mouvement des "gilets jaunes".

22h36 : Un policier a eu la main arrachée lors des violences qui se sont déroulées ce soir au Chaudron, à Saint-Denis de la Réunion. L'homme, très grièvement blessé, a été pris en charge au CHU de Bellepierre, rapporte Réunion la 1ère.

22h29 : Le mouvement est difficilement cernable et inquiète les services de renseignements.Ces derniersnotent une évolution alarmante du profil des militants. Une note, dont Le Parisien a pris connaissance, fait par exemple état de l’infiltration, au sein d’un rassemblement de Gilets jaunes sur le parking d’un centre commercial à Langueux (Côtes-d’Armor), de membres militants de l’ultra gauche armés de barres de fer et de cocktails Molotov.

21h52 : Des migrants ont été découverts par les gilets jaunes dans un camion bloqué à Flixecourt (Somme). Le véhicule avait été stoppé à un barrage filtrant, rapporte France 3 Hauts-de-France.

20h50 : "Nous sommes un pays qui se cabre parce qu'il n'aime pas les changements imposés, mais qui sait mener des transformations profondes quand le sens de l'histoire est là et que le projet est plus grand que lui."

Devant la communauté française de Bruxelles, le chef de l'Etat a exclu tout changement de cap, tout en rappelant la nécessité de mieux expliquer la transition énergétique.

20h21 : Les voies du pétrole sont impénétrables. Les prix du baril de pétrole ont dégringolé de plus de 7% aujourd'hui à New York comme à Londres, fragilisés par un mouvement généralisé d'aversion au risque dans un marché s'inquiétant déjà fortement d'une possible surabondance d'or noir dans le monde.

19h43 : Un homme de 36 ans, mécontent d'être bloqué par un barrage des gilets jaunes à Colmar, a sorti une tronçonneuse et a menacé les manifestants, rapporte France Bleu Alsace. Il a été interpellé par la police. Il sera convoqué devant la justice le 17 décembre.

19h37 : Bonsoir @anonyme. Nous ne cherchons pas le moins du monde à diviser les familles. S'il y a débat autour de cette question dans les foyers, il n'a pas commencé avec notre appel ! Si vous participez aux actions et si vos proches ne vous comprennent pas ou si, à l'inverse, des membres de votre entourage prennent part aux blocages alors que vous n'êtes pas d'accord avec leur engagement, racontez-nous comment votre famille vit ce mouvement qui fait débat.

19h36 : Bravo c'est pour diviser les familles que vous mettez ce message?

19h29 : Vous êtes un "gilet jaune" et cela divise votre famille ? Vos proches sont mobilisés et vous ne les comprenez pas ? Racontez-nous!

19h23 : Le mouvement des "gilets jaunes" a-t-il trouvé son hymne ? Le youtubeur breton Monsieur Seby fait un carton avec une chanson sur la mobilisation en cours. La chanson des gilets jaunes enregistre ce soir quelque 2,7 millions de vues sur Facebook après avoir été mise en ligne samedi.

19h11 : L'accident est indirectement lié au mouvement de manifestation. Le motard de 37 ans remontait par la gauche une file de voitures au niveau d'un blocage filtrant de "gilets jaunes" à Portes-lès-Valence quand le conducteur d'une camionnette a décidé de faire demi-tour. Il a franchi la ligne blanche au moment où le motard arrivait pour le dépasser sur sa gauche et l'a percuté.

19h11 : Un motard qui avait été gravement blessé lundi matin en marge d'un barrage de "gilets jaunes" à Portes-lès-Valence, dans la Drôme, est mort cet après-midi, selon des informations de France Bleu Drôme Ardèche et France 3.

18h50 : Les racines du mal sont profondes, et l'exécutif devrait se méfier davantage de ce mouvement s'il ne veut pas s'exposer à une "jacquerie électorale", analyse le chercheur Arnaud Mercier.

17h30 : FO est le premier syndicat du secteur à appeler à la mobilisation en soutien aux "gilets jaunes", mouvement qui se veut apolitique et s'est organisé en dehors des organisations syndicales.

17h29 : La fédération FO des transports et de la logistique a appelé ses adhérents et sympathisants à rejoindre le mouvement des "gilets jaunes" pour défendre le pouvoir d'achat, envisageant même de durcir le ton à travers un appel à la grève.

16h15 : Des chauffeurs de poids lourds excédés par le blocage sur l'autoroute A84 ont décidé de bloquer à leur tour les "gilets jaunes" en stationnant un camion au milieu de la route, rapporte France Bleu Cotentin.

15h24 : "C'est l'heure en France du grand blocage, si on veut que notre pays soit mieux demain, ben Manu, sois moins radin !" : sur les airs de Né en 17 à Leidenstadt de Jean-Jacques Goldman, le Youtubeur breton Monsieur Seby a imaginé une chanson sur les "gilets jaunes" qui est en train de devenir virale : elle a déjà été partagée près de 2,5 millions de fois sur les réseaux sociaux.



15h04 : Vous participez aux actions des "gilets jaunes" et vos proches ne vous comprennent pas ? Ou à l'inverse, des membres de votre entourage prennent part aux blocages et vous n'êtes pas d'accord avec leur engagement ? Racontez-nous comment votre famille vit ce mouvement de mobilisation qui fait débat.

Vous pouvez nous laisser un message dans la zone "réagir" en bas de ce "live" ou nous écrire à benoit.zagdoun@francetv.fr ou juliette.campion@francetv.fr. N'oubliez pas de nous laisser vos coordonnées (mail ou numéro de téléphone) pour que nous puissions vous rappeler. Ces informations resteront confidentielles.

15h01 : En raison de la mobilisation des "gilets jaunes" et des difficultés de circulation à La Réunion, le préfet a décidé de reconduire la fermeture des crèches et des établissements scolaires de la maternelle au lycée pour la journée de mercredi.

14h34 : Dans cette analyse publiée par The Conversation, le chercheur Arnaud Mercier décrypte le mouvement des "gilets jaunes". Selon lui les racines du mal sont profondes, et l'exécutif devrait se méfier davantage de ce mouvement s'il ne veut pas s'exposer à une "jacquerie électorale".

14h27 : Des affrontements ont eu lieu à la mi-journée dans le centre-ville de Perpignan entre les forces de l'ordre et des lycéens qui disent soutenir le mouvement des "gilets jaunes", rapporte France Bleu Roussillon. Environ 400 lycéens ont bloqué ce matin l'entrée du lycée Arago à l'aide de poubelles auxquelles ils ont mis le feu. Le trafic des bus a été interrompu "jusqu'à nouvel ordre" indique d'autre part le réseau de transport de Perpignan Méditerranée Métropole.

14h20 : Quels sont les articles les plus lus en ce moment sur franceinfo.fr ?

• "Gilets jaunes" : le point sur la mobilisation région par région.

Le palmarès des départements champions de l'achat de glyphosate

Mobilisation des "gilets jaunes" : trois intox qui ont circulé ce week-end sur les réseaux sociaux


14h02 : Après quatre jours de tension à La Réunion, les établissements scolaires sont fermés et la préfecture a décidé d'instaurer un arrêté d'interdiction de circulation. Cet article vous résume ce qu'il faut savoir sur la situation qui dégénère sur l'île.

13h02 : "Le gouvernement est actuellement confronté à des protestations. C'est dans le dialogue qu'on peut en sortir, dans l'explication, dans la capacité à trouver à la fois le bon rythme et les solutions de terrain."

13h02 : Emmanuel Macron a estimé aujourd'hui que c'est par "l'explication" qu'il sera possible de mettre fin au mouvement des "gilets jaunes" contre la hausse des carburants, au second jour de sa visite d'Etat en Belgique.

12h42 : Face aux actions des "gilets jaunes" qui ne sont pas toujours déclarées dans les règles de l'art, le préfet de Saône-et-Loire a fait un peu de pédagogie sur Twitter, en publiant une lettre manuscrite signée "Gilets jaunes Mâcon 71", et en précisant que son anonymat la rend non recevable. Et le préfet de publier, quelques minutes plus tard, le formulaire officiel de déclaration de manifestation.

12h00 : Un manifestant participant au mouvement des "gilets jaunes" a été placé en garde à vue, révèle France Bleu Mayenne ce matin. Dans une vidéo publiée sur Facebook, il proférait des menaces de mort contre le préfet du département, qu'il menaçait de "crucifier". La scène avait été filmée sur un barrage à Saint-Berthevin (Mayenne), hier.

11h48 : "Vous prenez la voiture et vous vous plaignez du prix du carburant ? Prenez donc le train !" Voilà bien un argument régulièrement opposé aux partisans du mouvement des "gilets jaunes". Mais pour certains, ce n'est pas si facile. Retards, affluence, travaux... : certains automobilistes ont tenté le train, avant d'y renoncer.

Si c'est votre cas, vous pouvez nous laisser un message dans la zone "réagir" de cet article, ou nous écrire par mail à violaine.jaussent@francetv.fr.

11h15 : Vous participez aux actions des "gilets jaunes" et vos proches ne vous comprennent pas ? Ou à l'inverse, des membres de votre entourage prennent part aux blocages et vous n'êtes pas d'accord avec leur engagement ? Racontez-nous comment votre famille vit ce mouvement de mobilisation qui fait débat.

Vous pouvez nous laisser un message dans la zone "réagir" en bas de ce "live" ou nous écrire à benoit.zagdoun@francetv.fr ou juliette.campion@francetv.fr. N'oubliez pas de nous laisser vos coordonnées (mail ou numéro de téléphone) pour que nous puissions vous rappeler. Ces informations resteront confidentielles.

Des \"gilets jaunes\" à un point de blocage sur la Nationale 7, le 19 novembre 2018, à Portes-lès-Valence (Drôme).


(ROMAIN LAFABREGUE / AFP)

10h52 : Nous avions regroupé dans un article plusieurs autres affaires d'agressions racistes, islamophobes ou homophobes, subies par des automobilistes ou des journalistes samedi sur des barrages.

10h55 : Radio BIP, une radio associative de Besançon (Doubs), dénonce une agression raciste dont a été victime un de leurs photographes bénévoles, qui couvrait une manifestation des "gilets jaunes". "Un petit groupe a montré un intérêt particulier pour notre photographe, du fait de son apparence asiatique, en utilisant des insultes racistes", avant qu'un membre de ce groupe lui assène "un fort coup de poing au visage". Une plainte a été déposée.

10h46 : Je n'ai pas connaissance d'une opération de déblocage à Avignon, @anonyme. Deux barrages étaient toujours en place à Avignon-Nord et Avignon-Sud, ce matin. Selon La Provence, l'accès à l'autoroute A7 était toujours bloqué à ces deux barrages peu avant 10 heures.

10h42 : Savez-vous si les "gilets jaunes" vont enfin être évacués des ronds-points d'Avignon ? Merci.

10h33 : Les déblocages se poursuivent devant les sites pétroliers, comme annoncé par le ministre de l'Intérieur. L'accès à celui de Lespinasse (Haute-Garonne) a été rétabli, de même qu'à Lucciana (Haute-Corse), où les camions ont tout de même rebroussé chemin en soutien aux "gilets jaunes", selon France 3. En revanche, le dépôt pétrolier de Vovray (Haute-Savoie) est bloqué depuis ce matin.

10h31 : Un automobiliste qui avait renversé un policier en forçant un barrage de "gilets jaunes", samedi à Grasse (Alpes-Maritimes), a été condamné ce matin à 6 mois de prison avec sursis. La scène avait été filmée par Nice-Matin.

10h44 : Le couvre-feu annoncé tout à l'heure par le préfet de la Réunion sera en place jusqu'à vendredi, a-t-il précisé. Voici un résumé de toutes ses annonces tout à l'heure. Vous pouvez suivre la situation sur l'île dans le direct de Réunion 1ère.

09h29 : "La crainte pour les forces de l'ordre c'est de devenir l'ennemi, ceux qui vont empêcher de tourner en rond. Nous avons des instructions. Nous sommes une force régalienne. Nous avons le devoir d'obéir à des injonctions."

Invité de franceinfo, le leader d'un syndicat de police a tenté d'expliquer aux "gilets jaunes" pourquoi les policiers n'avaient pas le choix de ne pas intervenir contre certains blocages, notamment ceux des dépôts de carburant. Il demande aussi à ses collègues "de garder leur sang-froid".