VIDEO. Hidalgo : "Ça m'a choquée de voir des policiers débarquer à 6 heures du matin pour arrêter des syndicalistes"

La maire de Paris était invitée sur RTL mercredi 14 octobre.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, s'est dit "choquée", mercredi 14 octobre sur RTL, par l'interpellation des syndicalistes d'Air France placés en garde à vue après les violences survenues lors du CCE. "Je trouve qu'on en rajoute", a-t-elle déploré.

"Ça m'a choquée de voir des policiers débarquer à 6 heures du matin pour arrêter des syndicalistes. Je pense qu'ils auraient pu être convoqués et que, sans doute, ils se seraient déplacés à leur convocation", a-t-elle observé.

Cinq salariés d'Air France ont été interpellés à leur domicile tôt lundi 12 octobre, dans le cadre de l'enquête sur les violences lors du comité central d'entreprise du 5 octobre. Au total, six personnes ont été arrêtées grâce aux images vidéo enregistrées lorsque des salariés furieux ont pris à partie des cadres de la société.

La maire de Paris n'est visiblement pas la seule à être choquée par l'interpellation des syndicalistes. Dans un sondage organisé hier sur notre site, les internautes sont très partagés sur cette question.

Anne Hidalgo, le 30 septembre 2015.
Anne Hidalgo, le 30 septembre 2015. (PATRICE PIERROT / CITIZENSIDE.COM / AFP)