Air France propose trois nouveaux contrats à ses salariés

Les salaires seraient liés à la productivité. France 2 fait le point sur ces propositions de contrats.

FRANCE 2

Le groupe Air France propose un tournant aux salariés de l'entreprise ce lundi 26 octobre. Son DRH Xavier Broseta a fait part des propositions du groupe. Trois types de contrats ont ainsi été dévoilés. À peine annoncés, ils font déjà débat. Le journaliste de France 2, Jean-Paul Chapel fait le point. Parmi les propositions de contrats, le groupe propose une baisse de salaire aux employés qui choisiraient de ne pas augmenter leur productivité. Une mesure tout à fait légale.
"Certes le salaire est un élément fondamental du contrat de travail et donc il faut l'accord des deux parties. La signature de l'employeur et celle du salarié, mais si le salarié refuse, il s'expose au risque de licenciement. Une baisse de salaire, c'est rare, mais ça s'est déjà produit dans des entreprises en difficulté comme chez Pocalin hydraulique une baisse de 10%, Hertz une baisse de 5% ou Osram avec une baisse de 12% étalée sur trois ans", détaille le journaliste. 

Deux options

Le salarié peut refuser une baisse de salaire, mais prend le risque d'être licencié. "C'est un licenciement économique, car seules les difficultés économiques peuvent justifier une baisse de salaire. Si le salarié conteste la difficulté économique, il peut porter l'affaire en justice aux Prud'hommes et là c'est le juge qui tranche", souligne aussi le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des avions d\'Air France à l\'aéroport Charles de Gaulle (Val d\'Oise), le 24 septembre 2014.
Des avions d'Air France à l'aéroport Charles de Gaulle (Val d'Oise), le 24 septembre 2014. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)