Cet article date de plus de deux ans.

Violences policières : la matraque de la discorde

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Violences policières : la matraque de la discorde
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Quand et comment un membre des forces de l'ordre peut-il utiliser une matraque ? Tentative de réponse en plateau avec la journaliste Nathalie Perez.

Dans quel cadre un membre des forces de l'ordre peut-il utiliser sa matraque ? "On utilise une matraque dans un cadre de violence urbaine. Précisons que dans ce cas de figure, il s'agit d'un bâton de sécurité souple en caoutchouc. Il est autorisé en cas de légitime défense, c'est-à-dire en cas de violence contre le fonctionnaire de police ou contre autrui. Il faut que l'usage de cette matraque soit nécessaire, proportionnel et simultané à l'agression ou à la tentative d'agression", détaille la journaliste Nathalie Perez sur le plateau du 19/20.

Frapper la tête

"Il peut même, pour éviter une agression, s'en servir sur toutes les parties du corps y compris sur la tête de face comme de dos. Dans l'affaire de Besançon, toute la difficulté sera de déterminer si c'est le manifestant avait l'intention de commettre une agression", conclut la journaliste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers "Gilets jaunes"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.