Besançon : des violences policières ?

Lors d'une manifestation des "gilets jaunes", samedi 30 mars à Besançon (Doubs), un manifestant a reçu un coup de matraque à la tête de la part d'un policier. Une enquête a été ouverte.

FRANCE 2

Samedi 30 mars vers 17 heures, les forces de l'ordre tentent de disperser une manifestation de "gilets jaunes" non déclarée lorsqu'un policier assène un violent coup de matraque à la tête d'un manifestant. Dans un premier temps, le préfet du Doubs, Joël Mathurin, expliquait que le jeune homme, hostile, empêchait les policiers d'interpeller un individu violent. Les images au ralenti donnent pourtant une autre vision des faits.

Le manifestant compte déposer plainte

Suite à la diffusion de la vidéo, la préfecture, dimanche 31 mars, a revu sa position et décidé de procéder à une enquête. "Afin d'apporter un éclairage complet, le préfet du Doubs a saisi l'inspection générale de la police nationale pour une enquête administrative", écrit-elle. Le manifestant de 22 ans, lui, a reçu dix points de suture et compte déposer plainte, selon son entourage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lors d\'une manifestation des \"gilets jaunes\", samedi 30 mars à Besançon (Doubs), un manifestant a reçu un coup de matraque à la tête de la part d\'un policier. Une enquête a été ouverte.
Lors d'une manifestation des "gilets jaunes", samedi 30 mars à Besançon (Doubs), un manifestant a reçu un coup de matraque à la tête de la part d'un policier. Une enquête a été ouverte. (FRANCE 2)